Première conférence des secteurs structurés du MPP du Centre-Ouest : L’aile intellectuelle du parti à l’école de la formation politique

0

Les secteurs structurés du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la région du Centre-Ouest ont tenu leur première conférence régionale le Samedi 28 Juillet 2018 au Conseil Régional du Centre-Ouest. Placée sous le thème « Comment un militant des secteurs structurés peut-il concilier engagement politique et syndicalisme », cette activité se tient dans le but de renforcer la formation politique des secteurs structurés et de requérir d’avantage leur adhésion dans le parti.

Noraogo Paul Hiry, responsable des secteurs structurés du Boulkiemdé

La direction du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), lors de la rentrée politique nationale du parti intervenue en Octobre 2017 à Ouagadougou, a invité ses militants à œuvrer pour une stabilité sociale. Et depuis lors, le Burkina Faso a été confronté une série de crises socio-professionnelles tous azimuts. C’est dans ce sens que décidés à renforcer la formation politique de ses membres et de requérir d’avantage leur adhésion et leur mobilisation, les secteurs structurés du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) de la région du Centre-Ouest ont tenu cette première conférence régionale. ‘’Tout dernièrement il y a eu une crise syndicale qui a secoué le ministère de l’éducation. Une crise au cours de laquelle beaucoup de propos tendant à ternir l’image du parti ont été tenu ; décourageant pour ainsi nos militants qui n’ont pas eu le recul nécessaire pour faire une analyse politique de la situation, et qui pratiquement ne voulaient même plus se considérer comme faisant partie du MPP. On a donc vu que c’était une difficulté à notre niveau et qu’il fallait trouver un cadre où on peut se parler, s’informer et s’éduquer politiquement en ce qui concerne notre engagement syndicale et politique’’ a expliqué le responsable des secteurs structurés du Boulkiemdé, Noraogo Paul Hiry. C’est un problème d’éducation politique, a reconnu Mr Hiry, raison pour laquelle cette conférence intervient pour dire aux militants qu’on peut être syndiqué et politique par ce que pour lui, ce qui sous-tend l’homme politique et l’homme syndical ce sont les convictions.

Une vue des secteurs structurés du MPP du Boulkiemdé

Les participants à cette conférence ont réfléchis sur comment un militant des secteurs structurés peut-il concilier engagement politique et syndicalisme. Près de deux cent (200) participants tous issus des secteurs structurés du parti sont venus des quatre (4) provinces de la région du Centre-Ouest pour prendre part à cette conférence. Une conférence placée sous le patronage du premier vice-président du MPP, Simon Compaoré, qui a été représenté par Lassané Sawadogo, secrétaire exécutif national du parti. En effet pour Mr Sawadogo, les secteurs structurés jouent un grand rôle dans la vie du parti raison pour laquelle une formation politique était nécessaire pour eux. ‘’Nos militants des secteurs structurés issus essentiellement du monde de l’enseignement, de la santé ou encore du secteur privé se révèlent être l’aile intellectuelle du parti ; ils produisent des idées, ils peuvent expliquer le programme du parti, ils peuvent donner des informations aux militants de base par rapport à la situation nationale’’ a confié Lassané Sawadogo. Il dit compter sur l’engagement et la mobilisation des secteurs structurés du Centre-Ouest pour une victoire éclatante du MPP en 2020. ‘’2020 n’est plus loin et nous allons rempiler. Nous devons faire mieux qu’en 2015 ; raison pour laquelle nous devons nous mobiliser, renforcer la cohésion à notre sein et nous préparer pour relever tous les défis qui se dressent sur notre chemin pour une victoire plus éclatante en 2020’’ a-t-il lancé aux militants du parti.

Le secrétaire exécutif national a également rassuré les militants que le vote des burkinabè de l’extérieur n’est plus « une arlésienne ». Le président Roch Marc Christian Kaboré a dit que le vote des burkinabè de l’extérieur sera effectif en 2020’’ a-t-il soutenu avant de marteler que : « Et il en sera ainsi ».


Aziz Kaboré (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.