Politique : « Notre stratégie est que le candidat Roch Kaboré échoue dès le premier tour », Yumanli Lompo

0
Politique- Notre- stratégie –est- que- le –candidat- Roch –Kaboré- échoue- dès- le- premier- tour- Yumanli- Lompo

Dégradation de la situation sécuritaire, élection de novembre 2020, enrôlement des électeurs de l’intérieur, le Coronavirus et les cérémonies “ pompeuses ” de lancement de travaux sont entre autres les points qui ont été abordés ce mardi 11 février 2020 lors du traditionnel point de presse de l’opposition politique burkinabé.

Pas un mois ne passe sans que le peuple burkinabé soit dans la désolation et le deuil. Les attaques des villages, marchés et lieux de cultes, les tueries de masse sont de plus en plus le mode opératoire des ennemis de la nation. Face à cette situation, Yumanli Lompo par la voix du CFOP demande au gouvernement de sécuriser la population afin de minimiser les pertes en vies humaines. Car, pour eux, le problème ne vient pas des FDS mais plutôt d’un manque de leadership et de vision des dirigeants politiques qui sont préoccupés à piller les ressources du pays et à jouir du pouvoir entre copains et à régler des comptes personnels. Conséquences : 2300 écoles sont fermées, 325000 élèves ne partent plus à l’école avec environ 10000 enseignants sont en chômage technique.

Abordant la question des élections de novembre 2020, l’opposition affirme avoir mis toutes les chances de son côté afin que le candidat Roch Kaboré soit éliminé dès le premier tour. Pourquoi cela ? Ils avancent comme argument une gestion calamiteuse du MPP caractérisé par des « inaugurations de fragments de route». « le MPP doit savoir que ce qui préoccupe la population, c’est la sécurité et la bonne gestion des maigres ressources qu’il ne cesse de dilapider » a relevé Yumanli Lompo. C’est pourquoi, ils disent rester vigilants quand aux mesures préventives prises par le gouvernement burkinabé à l’endroit de ses ressortissants en Chine et de l’expatrié chinois suspecté d’être atteint du coronavirus et mis en quarantaine à l’hôpital de Tengandogo.

Au lendemain du lancement de la révision des listes électorales par la CENI, l’opposition s’est dite satisfaite du lancement de l’opération. Toutefois, elle invite les citoyens qui ont 18 ans et plus à s’inscrire sur le fichier électoral pour pouvoir voter le changement le 22 novembre prochain. A la CENI, elle lui demande de tirer les leçons du passé pour le bon déroulement de l’enrôlement et une forte participation des citoyens.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.