Point de presse : « l’application de l’IUTS est en vigueur depuis le 1er janvier 2020 » LASSANE KABORE

0
Le gouvernement a animé sa traditionnelle conférence de presse le jeudi 9 janvier 2020, à Ouagadougou. Les grands axes du budget de l’Etat exercice 2020 ; et les points d’actualité ont constitués l’ordre du jour qui ont alimentés les débats. Trois ministres ont animé les échanges.
Il s’agit de Remi DANDJINOU ; Lassane KABORE, Ministre de l’économie et enfin Clémence Edith Yaka, Ministre délégué chargé du budget.
2233,316 milliards, c’est le budget global de l’Etat exercice 2020 qui se chiffre en recette. Quant aux dépenses elles sont estimées 2518,456 Milliards de FCFA contre 2213,29 milliards de FCFA en 2019. Elles sont constituées de dépenses courantes pour un montant de 1642,29 milliards de FCFA et dépenses en capital pour 876,16 Milliards de FCFA. La prédominance des dépenses courantes dans le budget 2020 s’explique essentiellement par l’évolution des dépenses du personnel qui sont passés de 700 Milliards en 2018 à 835 Milliards en 2019 et 878 milliards en 2020. Les dépenses d’investissement se chiffrent à 866,16 Milliards en 2020 Contre 628,6 Milliards en 2019, Soit une hausse de 238,10 Milliards de FCFA. Le budget du secteurs de la santé s’élève à 234,502 Milliards. Celui du secteur de l’éducation se situe à 461,46 Milliards de FCFA. Quant au secteur de la défense et de la sécurité le budget est passé à 344,203 Milliards contre 323,644 Milliards. Enfin le secteurs rural a un budget de 115,760 Milliards de FCFA contre 87,534 Milliards FCFA pour l’année 2019.A en croire le ministre de l’économie, des réalisations suivantes sont attendues :
Au niveau de l’eau potable il est prévu la réalisation de 1078 forages équipés de pompes à motricité humaine ; 946 forages seront réhabilités. Au niveau de l’assainissement, eaux usées et excrétas, 200 villages déclenchés seront déclarés fin de défécation à l’air libre ; 55300 latrines familiales seront réalisées et réhabilitées. Au niveau de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, il est prévu la construction de 70 écoles de trois salles de classes ; et 15 CEG de quatre salles de classes. Concernant le domaine de la santé, il est prévu la construction de 5 CSPS, 1 CHR et 5 CMA. S’agissant de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, 6000 bourses au profit des étudiants seront renouvelées ; 2300 nouvelles bourses, 53477 aides et 11223 prêts seront octroyés aux étudiants. Aussi 37 Milliards seront à la disposition des élections à venir.

Quant à l’application de l’IUTS sur les indemnités et primes sur les salaires des travailleurs du public et du privé, le ministre a confirmé qu’elle est en vigueur depuis le 1er janvier 2020 conformément à la loi. Au sujet de l’actualité, le ministre de la communication est revenu sur l’explosion qui s’est produite dans une école franco-arabe à la date du 8 janvier dans le secteur 38 de l’arrondissement 9 de Ouagadougou. Il a déploré la mauvaise communication qui s’est faite au tour de cet évènement, car pour lui il ne s’agissait pas d’une grenade mais plutôt un engin explosif dont la nature reste encore ignorée. En ces temps de guerre il a exhorté les hommes de médias à faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information. En effet, il estime que la guerre que nous menons est aussi communicationnelle. S’agissant de la réunion de Pau en France, le ministre DANDJINOU a soutenu qu’il est nécessaire que ces 5 présidents concernés répondent présents. « Nous avons de la collaboration dans cette lutte contre le terrorisme » a laissé entendre le ministre.

Michel CABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.