Musique: Finfou présente Sougr-tiiga

0

L’artiste musicien finfou a présenté à ses fans et à l’ensemble des mélomanes son troisième album dénommé Sougr-tiiga le samedi 08 septembre 2018. Cet album est constitué de huit titres et est chanté en français et en mooré.

Parents, amis et connaissances étaient présent.

L’artiste Finfou Yougbaré à l’État civil depuis la sortie de son premier album en 2012 continue de se frayer une identité dans le monde musical. En effet, toujours débordant d’énergie, il ne manque pas de punch dans ses chansons. De douze titres chantés dans ses deux dernier albums, il est passé à huit pas parce qu’il manque d’inspiration mais parce qu’il a constaté que ses mélomanes n’aiment plus seulement écouter la musique mais ils aiment aussi danser. « J’ai réduit le nombre de titre pour présenter de très belles œuvres à mes fans » a-t-il laissé entendre. Sa marraine artistique Maï Linganie trouve qu’un artiste ne doit pas éterniser dans les studios, pour elle, un artiste musicien doit s’évertuer à réussir la scène. Pour ce qui est de Finfou, elle se dit être fier de son travail, car il tente de valoriser sa culture. A la cérémonie de dédicace, parents, amis et connaissances ont inondé la salle toute chose qui confirme d’ailleurs le talent de l’artiste.

Album de huit titres, « sougr-tiiga » signifie l’arbre du pardon qui donne des fruits bénits. Il a été enregistré par le concours de cinq arrangeurs dont Sam Zongo Étienne, Kevinson, Isaie Soulga, Kpoda Ulriche Kevin et F One. Les thématiques abordées sont, entre autres, l’amour, la paix, le pardon et la solidarité chantés dans un style tradi-moderne. Cet album comparativement aux deux derniers n’a pas connu de featuring.
Deux clips sont en prévision de production pour le plaisir des mélomanes. Pour la promotion de l’album, l’artiste envisage une tournée promotionnelle de quarante jours dans les treize régions qui va consister à aller à la rencontre des presses régionales pour présenter l’album aux mélomanes. Un concert de lancement « best of finfou » pur live est aussi inscrit en perspective à Ouagadougou ainsi qu’une tournée internationale.

Contenu de l’album
Les albums peinent à se vendre alors il décide de mettre plus son énergie au profit de la scène musicale. « Cet album a été réalisé pour propulser ma musique au monde entier » a-t-il expliqué. Et c’est la culture zaoga qui se voit magnifier par ses titres. ces titres sont entre autres :
Mam N’goom
Ce titre évoque la solidarité. L’artiste prône par ce titre l’entraide et la solidarité au sein de la société burkinabé car la solidarité est la base de la prospérité
Ka Sid Ye Man
Finfou à travers ce titre évoque les difficultés liées à la vie de la capitale Ouagadougou. Aussi il dénonce l’hypocrisie de certaines personnes.
Karbasga Dance
La culture Zaoga et Yana est valorisée à travers un rythme très dansant.
Pam Zoodo
Il met en exergue l’amitié basée sur les intérêts qui n’a pas long feu. Il invite les chefs coutumiers à sensibiliser la nouvelle génération en la matière.
Ra Sague Rogm
Finfou parle de la fraternité. Il interpelle sur la nécessité d’avoir toujours à ses côtés sa famille car les richesses matérielles passent mais jamais la famille.
San Pa Foo
L’artiste évoque une histoire d’amour en promettant à sa femme de ne point la quitter quelques soient les difficultés.

Il attend du public en particulier celui burkinabé une adhésion totale à sa musique en lançant un appel à toute les bonnes volontés à l’accompagner dans la réalisation de ses projets.
En plus de ces albums à son actif, l’artiste est le « parrain » d’une dizaine de jeunes artistes originaires de sa région natale, le Gourma.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.