Lutte contre la COVID-19 : la jeunesse du CDP apporte sa pierre

0
LOT-DE-MATERIEL

Ce mercredi 15 avril 2020 à Ouagadougou, la section jeunesse du parti CDP a procédé à la remise d’un lot de matériels pour lutter contre la COVID-19 aux étudiants des différentes cités universitaires de la ville de Ouagadougou. La cérémonie s’est déroulée en présence des différents délégués des étudiants et Sawadogo Hamadi, chef des cités universitaires.

 

REMISE-SYMBOLIQUEDes lave-mains, de savons liquide et en boule, des cache-nez, des gels hydro alcooliques, voilà les composants du don que la jeunesse du CDP a fait aux cités universitaires de la ville de Ouagadougou à savoir la cité Kossodo, la cité de la patte d’oie et la cité chinoise. Un geste, selon le donateur, qui entre en droit ligne avec la volonté du président du parti, Eddie Kombiogo, de doter les 45 provinces du pays de matériels pour la lutte contre la pandémie.

« Aujourd’hui, le président Kombiogo a pensé aux étudiants qui sont en confinement dans les cités universitaires, il a bien voulu donner ce matériel pour permettre aux étudiants de bien se confiner tout en respectant les consignes. Les élèves et les étudiants sont les espoirs de demain, voilà pourquoi dans cette lutte, l’accent doit être mis sur cette franche de la population qui est le capital humain de demain », a laissé entendre, le premier secrétaire général national chargé de la mobilisation de la jeunesse du CDP, Modeste Ouédraogo.

Quant au responsable des cités universitaires, Hamadi Sawadogo, ce matériel vient renforcer le dispositif existant dans l’accompagnement des étudiants dans la lutte contre la propagation du virus de la COVID-19. « Comme je le disais tantôt, ce geste vient renforcer le dispositif que nous avons mis en place pour aider les étudiants dans la lutte contre la propagation de la maladie de la COVID-19. C’est un sentiment de joie pour nous, et nous remercions les donateurs », a souligné Hamadi Sawadogo. Il a aussi rassuré que le matériel arrivera à bon port.

Si c’est un sentiment de joie pour certains, d’autres y voient un acte politique. C’est le cas de Sandaogo Ibrahim, secrétaire général de la cité de la patte d’oie, qui pense qu’il y a une idée noire derrière ce don. Pour lui, l’heure n’est pas de faire la politique en profitant de la pandémie mais d’aider la population dans un esprit patriotique.

Aubin OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.