Littérature : le Mogho Naaba Baongo dédicace « Le Soleil éclatant »

0
Littérature-le-Mogho-Naaba-Baongo-dédicace-Le-Soleil-éclatant

Le samedi 22 juin 2019, le Mogho Naaba Baongo a procédé à la dédicace de son deuxième recueil de poèmes intitulé : « Le Soleil éclatant ». Pour l’empereur des Mossé, il s’agit à travers cette publication de donner des repères à la jeunesse africaine.

Le Mogho Naba Baongo est le garant de la tradition Moaga. En tant que chef coutumier, il œuvre pour la préservation, la promotion de la culture et de la tradition. C’est ce qu’il a fait à travers la publication du recueil « Le Soleil éclatant » dont il est l’auteur.

Publiée par les Editions de la Cour, l’œuvre a été préfacée par Me Frédéric Titenga Pacéré. Relativement à l’ouvrage (130 pages), elle est divisée en trois axes qui se présentent comme suit : Le premier axe intitulé A l’école du monde animalier : regard sur les fondements philosophiques (ou ‘’ Écoute plus souvent les choses que les êtres ‘’), selon Birago Diop. Le deuxième axe quant à lui est reparti en 7 repères et renferme quelques propositions de lecture (ou logique d’une invite à la cohésion sociale, à la réconciliation et à la paix). A ce niveau, les témoignages des premiers lecteurs de Le Soleil éclatant ne manquent pas d’éloges à l’endroit de Sa Majesté le poète. Le troisième axe pour terminer, nous amène à faire de la métaréflexion. A écouter le Pr Urbain Amoa de l’Université Charles Louis Montesquieu d’Abidjan qui a présenté le livre, il nous obligera à lire le texte au-delà.

Par ailleurs, des dires du présentateur, en plus d’être beau, en lui-même, le livre contient des illustrations qui, comme dans une salle d’exposition d’œuvres d’art assurent à qui ne peut lire en français une interprétation proche de la réalité, et à qui sait lire, un prolongement de la lecture ou une suite succulente du poème. Pour ce qui est du texte, le Pr Urbain Amoa a indiqué qu’il offre des images et des symboles portés par une savante jonglerie langagière au centre de laquelle le poète célèbre les valeurs humaines.

Le Pr Joseph Paré quant à lui soutient que derrière ce qui est évoqué se cache le trésor de ses spams et l’ensemble de la sagesse contenue dans la tradition. Ce deuxième recueil vient ainsi donc confirmer les tendances constatées dans le premier, assure l’ancien ministre des Enseignements supérieurs. Après avoir dédicacé quelques ouvrages pour la symbolique de la cérémonie, le Mogho Naba Baongo par l’entremise de son porte-parole, a confié qu’il était temps d’écrire pour la jeunesse africaine pour que nos enfants et petits enfants aient des repères. Raison pour laquelle il n’a pas hésité à donner sa participation pour l’écriture de ce recueil philosophique.

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.