LE COMMANDITAIRE DES ATTAQUES DU 15 JANVIER 2016 A REJOINT L’ENFER !

2
L’information est passée inaperçue au Burkina Faso où elle aurait dû défrayer la chronique au regard du malheur qu’a infligé la personne concernée à tout le peuple du Faso et à ses amis.
En effet, Hassan al-Ansari de son vrai nom Mohamed Ould NOUINY a été tué le 14 février 2018 par la force française Barkhane. Présenté simplement comme un important collaborateur d’Iyad Ag-Ghaly, le chef terroriste malien qui préside depuis plus d’une année le groupe terroriste Nusrat al-Islam wal-Muslimin, plus connu sous son acronyme français GSIM (Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans), Mohamed Ould NOUINY est celui-là même qui a commandité les attaques terroristes qui ont frappé la capitale burkinabè le 15 janvier 2016 en sa qualité d’émir du groupe Al Mourabitoune.

 

Sans le savoir, les burkinabè l’ont vu dans la vidéo de propagande dans laquelle des chefs terroristes annonçaient début mars 2017 la fusion de leurs groupes pour fonder le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM). Celui qui se fait appelé « Hassan al-Ansari » y figurait à l’extrême droite. En dehors d’un communiqué publié par les canaux habituels, personne ne peut affirmer qu’il est le successeur de son chef Mokhtar Belmokhtar perdu des radars depuis des années sans qu’on sache trop s’il est effectivement mort ou invalide comme cela arrive souvent dans leurs équipées suicidaires. Il a été curieux de constater son absence à cet évènement que les terroristes ont voulu solennel dans leur stratégie de terreur.

Pour revenir à Mohamed Ould NOUINY , il faut souligner qu’il a effectivement initié et planifié les attaques du café restaurant Capuccino et du Splendid hôtel qui ont causés de nombreuses pertes en vie humaine, plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels. C’est lui qui a personnellement mandaté Mimi Ould Baba pour le repérage des cibles à frapper à Ouagadougou ainsi que le transport des armes de la mort jusqu’à Ouagadougou pour la bagatelle de dix millions (10 000 000) de francs CFA.

 

Le contrat maléfique entre les deux hommes a été passé à Tabankort au Mali quelques semaines avant le 15 janvier 2016 d’après les déclarations de Mimi Ould Baba devant les enquêteurs au Mali où il a été arrêté et détenu en même temps que le convoyeur des armes du Mali à Ouagadougou , Ibrahim Ould Mohamed, grâce la bonne collaboration entre services maliens, burkinabè et ivoirien après l’attaque terroriste de Grand Bassam.

 

Ibrahim Ould Mohamed le jeune malien de 26 ans qui a convoyé les armes soigneusement rangées dans un pneu de semi-remorque jusqu’à Ouagadougou à bord d’un car d’une société de transport, a eu également la mission de louer la maison qui a accueilli les trois terroristes chargés de perpétrer l’attaque. Ces derniers sont arrivés le 13 janvier 2016, l’un du Mali dans une voiture conduite par Mimi Ould Baba alors que les deux autres sont venus du Niger à bord d’un car d’une compagnie de transport sous la conduite d’un nommé d’un nommé Abderrahman sans autres précision. C’est du reste le même qui avait participé au repérage des cibles dont les clichés ont été remis au commanditaire de l’attaque. . Si Ibrahim Ould Mohamed a quitté Ouagadougou dans la matinée du 15 janvier 2016 pour Djibo, Mimi Ould Baba s’est chargé de transporter les assaillants à bord de sa voiture pour les déposer derrière le café restaurant Cappuccino vers 19 heures avant de prendre le chemin du retour.

On peut dire que tous les acteurs dont les responsabilités ont été entièrement établies dans les attaques du café restaurant Capuccino, Splendid hôtel et le Taxi brousse, le nommé Abderrahman est probablement le seul encore en cavale, après la mort de Mohamed Ould NOUINY le 14 février 2018.

 

Il est incompréhensible que les terroristes qui soutiennent que leurs collègues tués dans des opérations vont au paradis prennent prétexte de cette action de la force française Barkhane pour justifier les dernières attaques du 02 mars 2018 à Ouagadougou. Cela démontre s’il en était besoin que les gourous qui envoient de jeunes enfants à la mort ne sont pas pressés eux, de rejoindre le fameux paradis. Mais comme on le voit, la mort de cet émir du groupe terroriste Al Mourabitoune est le 14 février 2018 est un évènement important pour les burkinabè, parce que la décence et nos valeurs morales nous interdisent de parler de bonne nouvelle que les familles des victimes des attaques terroristes du 15 janvier 2016 ne fêteront pas pour les mêmes raisons.

Paul BAKOUAN

 

2 Commentaires

  1. Proⲣerly boys,? Mommy finally stated after theyd give you а number of foolish ideas of what God did forr enjoyable, ?What God rеallү likeѕ is when people love one another aand take
    care oof one another like wе do in our family.?
    That made sense to Lee and Larгy so Lee hugged Mommy and Larry hugged daddy tօ just make God happy.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.