L’actualité du monde en Bref du 7 octobre

0
ACTUALITE-INTERNATIONALE-DE-LA-SEMAINE

Burkina Faso : Une vingtaine de personnes ont été tuées dans la province du Soum. Le village de Madoudji, dans la commune de Arbinda a été visé par des présumés jihadistes dans la nuit du vendredi à samedi. Alors que le bilan définitif de cette attaque contre le village de Madoudji n’est toujours pas connu, une source sécuritaire confie que « au moins 23 orpailleurs ont été massacrés par des jihadistes ».

Mali : Un Casque bleu a été tué et cinq autres blessés dimanche 6 octobre 2019 dans deux attaques, à Aguelhok et Bandiagara, a annoncé la Minusma, la Mission des Nations unies au Mali. Les Casques bleus effectuaient une patrouille de sécurisation dimanche matin 6 octobre près d’Aguelhok, dans le nord-est, quand un engin a explosé au passage de leur véhicule, faisant un mort et quatre blessés, rapporte la Minusma sur Facebook.

Tunisie
: Le parti du finaliste à la présidentielle Nabil Karoui, incarcéré depuis août, et son principal rival le parti d’inspiration islamiste Ennahdha ont tous deux assurés avoir remporté le plus grand nombre de sièges lors des législatives dimanche en Tunisie. Deux sondages publiés après la fermeture des bureaux de vote par des instituts tunisiens ont donné Ennahdha en tête, avec 40 sièges sur 217. Ils donnent Qalb Tounes en deuxième position, avec 35 sièges selon le sondage Emrhod, et 33 pour le sondage Sigma.

Rwanda : Les forces de sécurité rwandaises ont tué 19 des auteurs d’une attaque meurtrière menée dans la nuit de vendredi à samedi dans une région du nord du pays proche des frontières congolaise et ougandaise, a annoncé dimanche la police rwandaise.

Kenya : Les responsables du clergé catholique déclarent qu’ils ne recevront que les dons sans numéraire. Et tous les dons de plus de cinq cents dollars doivent être accompagnés d’une lettre du donateur. Ils annoncent que des bureaux anticorruptions seront mis en place dans les églises pour permettre aux fidèles de dénoncer des cas de corruption. Certains individus canalisent de plus en plus leurs richesses mal acquises vers les organisations religieuses, les églises notamment, selon le journal kényan « The Standard », qui cite la commission nationale anticorruption du pays.

Bagdad : Le commandement militaire irakien a admis lundi 7 octobre un « usage excessif de la force » lors d’affrontements avec des protestataires dans le bastion chiite de Sadr City, à Bagdad, qui ont fait 13 morts dans la nuit selon des sources policières et médicales. « Il y a eu recours à une force excessive débordant des règles de l’engagement et nous avons commencé à demander des comptes aux officiers qui ont commis ces erreurs », indique le communiqué du commandement militaire après une nuit de chaos dans ce quartier de l’est de la capitale.

Syrie : Les forces américaines ont commencé lundi 7 octobre 2019 à se retirer de zones aux abords de la frontière turque dans le nord de la Syrie, selon des sources kurdes et une ONG, ouvrant la voie à l’offensive militaire promise par Ankara contre les forces kurdes. Les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance de combattants kurdes et arabes, ont indiqué dans un communiqué que les « forces américaines se retirent des zones frontalières avec la Turquie » tandis que l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a confirmé un retrait des forces américaines de positions clés à Ras al-Aïn et Tal Abyad.

 

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.