L’actualité du monde en bref

0
ACTUALITE-INTERNATIONALE-DE-LA-SEMAINE
Centrafrique : Après un an de négociations entre Kigali et Bangui, Paul Kagame a fait sa première visite officielle en Centrafrique, ce mardi. Plusieurs accords ont été signés, notamment dans les domaines sécuritaire et minier. Pour Faustin-Archange Touadéra, cette visite à la veille du sommet de Sotchi permet aussi de trouver un nouveau partenaire, hors du duel diplomatique entre la Russie et la France.Guinée : Le procès des huit responsables du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), une coalition rassemblant des partis d’opposition, des syndicats et des membres de la société civile, s’est ouvert ce mercredi devant le tribunal de première instance de Dixinn, un quartier de Conakry, placé sous haute protection. Au terme d’une courte audience, le procès a été reporté à ce vendredi pour les réquisitions du procureur et les plaidoiries des avocats. Le tribunal a décidé du maintien en détention des prévenus jusque-là.

Afrique du Sud : Plusieurs centaines de réfugiés ont manifesté mercredi dans la ville sud-africaine du Cap pour demander à être relocalisés à la suite de violences xénophobes meurtrières dans le pays en septembre. Depuis une semaine, des centaines de réfugiés campent devant les bureaux du HCR, au Cap et à Pretoria, les capitales parlementaire et politique sud-africaines, pour réclamer de l’aide de la part de l’agence onusienne pour quitter l’Afrique du Sud où ils ne sentent plus en sécurité.

Gabon : Le président Ali Bongo Ondimba a promis mercredi, pour les 10 ans de son investiture à la tête du Gabon, d’accélérer le rythme des réformes et la lutte contre la corruption dans un pays à l‘économie en berne, se disant “déterminé” à aller au bout de sa “mission”. L’opposition mais aussi des économistes estiment que le Gabon n’a pas su profiter de la manne pétrolière pour diversifier sa production avant que la chute des prix de l’or noir en 2014 ne dégrade profondément son économie.

Nigéria : Le gouvernement nigérian et les compagnies pétrolières internationales tentent de trouver un terrain d’entente pour régler un différend sur les revenus issus de la manne pétrolière. Citant une décision de la Cour suprême de 2018, le gouvernement affirme qu’il a droit à 62 milliards de dollars de la part des compagnies après qu’elles ne se sont pas conformées à une loi de 1993 qui accorde à l‘État une plus grande part des revenus lorsque le pétrole dépasse 20 $ le baril.

Maroc : Le roi du Maroc a gracié mardi la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour “avortement illégal” et “sexe hors mariage”, suscitant la joie sur les réseaux sociaux après des semaines de débat sur l‘état des libertés individuelles dans le pays.La jeune femme de 28 ans, son fiancé et le médecin qui ont été graciés en même temps qu’elle, ont été libérés de la prison d’El Arjat, dans les environs de Rabat, quelques heures après l’annonce de la grâce royale.

Hong Kong :Le Parlement hongkongais a de nouveau connu une séance houleuse jeudi, pour la seconde journée d’affilée, quand des élus pro-démocratie ont tenté de perturber l’allocution de la cheffe de l’exécutif local, Carrie Lam, cible depuis juin de la colère des manifestants.La rentrée du Conseil législatif (LegCo) s’était déroulée mercredi sous haute tension, trois mois après le saccage de la chambre par les manifestants qui avait obligé les élus à suspendre leurs travaux. Mme Lam, qui est désignée par un comité acquis à Pékin, a été contrainte mercredi de renoncer à son discours de politique générale après avoir plusieurs fois été interrompue par l’opposition. Ses services ont finalement diffusé une vidéo d’elle lisant cette allocution à huis clos.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.