Koudougou-Sakoinsé (RN 14): Enfin le vrombissement des bulldozers se fait entendre

0
Koudougou-RN14-bitumage-premier-ministre
Le premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a procédé au lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Koudougou-Sakoinsé (RN 14) le Jeudi 16 Janvier 2020. Longue de 42 km, l’exécution de ce chantier a été confiée à l’entreprise SOROUBAT, pour un coût de plus de sept milliards (7 000 000 000) de Francs CFA et sur une période de douze (12) mois.

 

Longue de 42 Km, SOROUBAT, l’entreprise en charge des travaux de réhabilitation du tronçon Koudougou-Sakoinsé (RN 14) dispose de douze (12) mois pour rendre les travaux. Un tronçon dont l’état défectueux a été décriée par plusieurs routiers pour qui c’était la croix et la bannière de l’emprunter. « C’est une route dont l’état actuel est totalement délabré. C’est-à-dire qu’elle a dépassé sa durée de vie ; de telle sorte que les travaux d’entretien courants et périodiques n’arrivent plus à résoudre la difficulté» reconnait Eric Bougma, ministre en charge des infrastructures. Mais cela prendra fin, a-t-il rassuré.

Pour un coût de plus de sept milliards (7 000 000 000) de Francs CFA, les travaux de réhabilitation du tronçon Koudougou-Sakoinsé sont financés par la banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le budget de l’Etat à travers le fond d’entretien routier. Eric Bougma, explique que les travaux consistent à reconstruire la couche de fondation et la couche de base, à les renforcer avec du concassé et enfin à déposer là-dessus un revêtement en béton bitumineux. Ces travaux démarreront à Koudougou mais en même temps, une autre brigade sera à Sakoinsé pour aussi démarrer pour que le retard soit amoindri, a laissé entendre le ministreen charge des infrastructures. Et cela pour le grand bonheur des routiers, pour qui, la réhabilitation du tronçon constitue un grand soulagement au regard du périple qui se présentaient à eux quand ils doivent l’emprunter.

« La réhabilitation de ce tronçon va contribuer à renforcer le développement de cette région », selon le premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, qui a présidé le lancement. « Cette route fait partie d’un échantillon d’un large programme que nous sommes en train de développer aujourd’hui ; pour faire en sorte que le développement de la route puisse contribuer au renforcement des actions de développement du chef de l’Etat » explique le chef du gouvernement. Et ces propos ont ouvert la voie à Eric Bougma, d’annoncer que d’autres travaux seront lancés bientôt, et ils concerneront la réhabilitation de réseaux routiers ainsi que de la voirie urbaine.

 

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.