Koudougou Doc 2019 : les projecteurs se sont éteints sur la 6ème édition

0
KOUDOUGOU DOC-2019-A-REFERME-SES-PORTES

« Résistance, résister pour créer, créer pour résister », c’est sous ce thème que s’est tenue la sixième édition de Koudougou Doc. Dressant le bilan de l’édition, le directeur artistique du festival, Michel Zongo, a laissé entendre que les attentes du comité d’organisation ont été atteintes car toutes les activités programmées ont été réalisées.

Koudougou, la cité du cavalier s’est transformée pendant cinq (5) jours en une capitale du film documentaire. Et cela à la faveur de la sixième édition de Koudougou Doc. Ce rendez-vous annuel des professionnels du cinéma initié par l’association Koudougou Doc est ponctué par des soirées de projection de films documentaires en plein air suivies de débats.

Dressant le bilan de la sixième édition du festival lors de la cérémonie de clôture intervenue le Samedi 27 Avril 2019, le directeur artistique du festival, Michel Zongo, s’est d’abord réjoui du pari tenu pour l’organisation de l’édition, qui à son sens a été possible grâce au soutien des Koudougoulais qui se sont appropriés l’évènement. Cette édition selon Mr Zongo, a permis de projeter une vingtaine de films documentaires longs, moyens et courts métrages venant de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe sur cinq sites. ‘’L’engouement du public dans les sites de projection ainsi que les échanges avec les réalisateurs sont des éléments qui prouvent que ces populations comprennent le documentaire et veulent appréhender les leçons véhiculés’’ a tenu à faire savoir le directeur artistique du festival.

Il va plus loin en ajoutant que pour une première expérience, Koudougou Doc et l’association Vie de Jeunes ont initié le concept du ‘’Clash Doc’’ qui a permis à quatre débatteurs de s’affronter sur la thématique de l’exploitation de l’or au Burkina à l’issue de la projection du film ‘’Pas d’or pour Kalsaka’’ de Michel Zongo.

 

La cérémonie de clôture a également donné l’occasion au comité d’organisation de remettre des attestations aux participants du Master Class organisé en collaboration avec le Goethe Institut au profit des professionnels du cinéma documentaire. Toujours au cours de la cérémonie de clôture, grâce au matériel de sonorisation grand public reçu par Koudougou Doc de la part du Goethe Institut, les cinq (5) jeunes formés au métier du son et la sonorisation grand public ont également reçu leurs attestations. De façon générale, selon Michel Zongo, le bilan est satisfaisant car toutes les activités au programme ont été menées. Il a terminé en donnant rendez-vous aux festivaliers pour la septième édition qui viendra elle aussi avec plusieurs innovations à la clé.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.