Kaya : IMVSS entend faire des journalistes, des défenseurs de l’environnement

0
Kaya-IMVSS -entend -faire –des- journalistes –des- défenseurs –de- l-environnement

Du 11 au 14 juin 2019, l’Initiative de la Grande Muraille verte pour le Sahara et le Sahel du Burkina (IMVSS), réuni une vingtaine de journalistes des quatre régions à Kaya pour une formation sur les genres journalistiques et les techniques d’animations radio. Objectif : permettre à ces journalistes de faire des productions pour mieux sensibiliser les auditeurs sur les questions liées à l’environnement.

La désertisation et la dégradation des terres constituent une préoccupation pour la coordination nationale de l’Initiative de la Grande Muraille verte pour le Sahara et le Sahel du Burkina. Pour mieux mener des activités de sensibilisation au profit des populations, elle a convié une vingtaine de journaliste de sa zone d’intervention comme le Centre Nord, l’Est et le sahel pour renforcer leur niveau. L’objectif est de les former sur les techniques de production, en genre journalistique, et en technique d’animation radio en phase avec les attentes des auditeurs.

La rencontre se tient à Kaya du 11 au 14 juin 2019. Durant quatre jours donc, ces journalistes apprendront les techniques d’expression orale, la philosophie des radios de proximité, les conférences de rédaction ou de production, les techniques d’enregistrement et de montage radio.

Après ces phases théories les journalistes feront des sorties de terrain pour produire des émissions en attente avec la philosophie du programme. Une chose qui est appréciée par les hommes de médias à l’image de Aboul Karim Sawadogo de la radio Bassy de Ziniaré. Selon lui c’est la deuxième fois que IMVSS les convie pour des formations, une chose qui contribue à redynamiser les rédactions. Quant à la question des productions des émissions pour sensibiliser les auditeurs, il se dit prêt à jouer son rôle pour sensibiliser la population sur la dégradation de l’environnement.

Selon le formateur et par-ailleurs communicateur à la Grande Muraille pour le Sahara et le Sahel Fabrice Yi- Bazié , le journaliste dans ces productions doit informer ,éduquer et sensibiliser les auditeurs. Il a ajouté que le journaliste doit être de fois critique pour amener certaines personnes à changer de comportement. M. Bazié a mentionné trois genres journalistiques dont informatif qui rapportent des faits brutes cherchant ainsi à répondre aux questions qui, quoi ou quand comment, pourquoi et le genre commentaire qui permet aux journalistes de faire des interprétations des analyses sur les faits.

L’initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel, est un programme panafricain lancé par l’Union Africaine en 2007 pour répondre aux défis posés par la désertification, la dégradation des terres, la sécheresse, le changement climatique et la perte de la biodiversité.

Pour le coordonnateur du programme Adama Doulkoum la grande muraille verte se positionne à l’échelle du continent, comme un cadre fédérateur pour l’élaboration et la mise en œuvre de projets de gestion des ressources naturelles et de gestion durable des terres (GDT) en soutien au développement. Il a soutenu que le Burkina Faso a adhéré à l’Initiative dès 2007 et a adopté en 2012, sa stratégie et son plan d’actions axé sur la gestion durable des terres.

Inoussa Zongo( Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.