JOURNEES PROMOTIONNELLES DU MIL A DJIBASSO : Les acteurs récompensés

0
Foire-mil-djibasso

Organisées par l’association Tan-éré, les journées promotionnelles du mil dénommées foire du petit mil, se sont déroulées du 28 au 30 mars 2019 à Djibasso. La foire qui a connu son épilogue le 30 mars dernier.

Placée sous le patronage du Ministre de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles et sous le parrainage du ministre de l’éducation nationale de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales avec pour thème « Insertion stratégique de la filière du mil dans une économie de marché ; défis et enjeux », l’association Tan-éré (l’union fait la force), a tenu pour la 9è fois consécutive les journées promotionnelles du mil. Spéculation moins exigeante en eau et en éléments nutritifs, le petit mil constitue la principale production céréalière dans la commune de Djibasso. De meilleurs rendements sont obtenus en y apportant des amendements adéquats.

Patrice Dembélé, président de l’association Tan-éré, souligne que le mil reste le parent pauvre des filières agricoles. C’est pourquoi, il les a invités à accorder un traitement approprié au mil, a utilisés les semences améliorées qui ont un bon rendement et qui résistent aux fléaux et surtout à s’investir dans le warrantage. Convaincu que la manière de pérenniser une filière est de la rendre rémunératrice, monsieur Dembélé, au nom de l’association, a sollicité auprès du Ministère en charge de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, une dotation en magasins de warrantage et son appui également de profiter du marché de la SONAGESS pour la constitution annuelle du stock de sécurité alimentaire afin d’obtenir des prix assez intéressants ; au plan national, des programmes de soutien à la filière mil. Il a aussi émis le vœu que la position du mil puisse être prise revue et qu’elle soit prise en compte par les projets de promotion des filières agricoles.

Maire-djibassoPour le bourgmestre de la commune de Djibasso, Robert Dembélé, l’agriculture et l’élevage demeurent les principales activités menées par les populations plaçant ainsi la commune parmi les meilleures productrices en céréales. Pour assurer l’autosuffisance alimentaire, des efforts considérables doivent être faits. « J’invite tous les acteurs de développement à soutenir tous les efforts pour valoriser, assurer l’autosuffisance alimentaire et relancer l’économie locale gage de tout développement. Grandement merci à tous les partenaires de l’association qui œuvrent au quotidien pour la bonne tenue de la foire qui exalte le mil sous ses multiples transformations » a-t-il conclu. Le Conseiller technique du ministère en charge de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles, monsieur Antoine Compaoré a félicité l’association Tan-éré pour avoir réussi le pari de ce rendez-vous, qui témoigne de l’intérêt manifeste qu’elle accorde au secteur agricole et partant, leur volonté affichée d’accompagner le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles dans sa mission de recherche de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

 

Pour la plus-value donnée à la spéculation mil, il a martelé que sa production devrait améliorer l’économie des ménages pour permettre à terme de rompre avec ce paradoxe du grenier du pays où le taux de pauvreté fait partie des plus élevés. A l’en croire, les enjeux sont nobles, les défis énormes et nécessitent la participation de tous. Et pour ce faire, il a invité les partenaires à accompagner et soutenir cette volonté par l’organisation des acteurs et les réalisations d’infrastructures de stockage pouvant offrir une plus-value à la production du mil. Poursuivant, le Conseiller technique a laissé entendre que si la valeur alimentaire et nutritionnelle du mil est incontestée, sa production doit être rémunératrice afin d’assurer sa pérennité car l’essor de toute spéculation est intimement lié à sa valeur économique. Et pour ce faire, les efforts seront poursuivis et renforcés en vue d’accélérer la transformation structurelle de l’économie Burkinabé avec la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social 2016-2020 (PNDES).

 

Adressant ses sincères remerciements aux braves producteurs pour le travail qu’ils abattent au quotidien au service de l’économie du pays tout en réitérant ses félicitations à l’association Tan-éré, monsieur Compaoré, les a invités à poursuivre inlassablement cette mission aux côtés du monde rural. Il a par ailleurs rassuré les producteurs, l’association Tan-éré de la disponibilité de son ministère à les accompagner. Il faut noter que la particularité de cette 9è édition aura été la récompense d’une dizaine de producteurs en matériels agricoles composés de charrette, de brouettes, de charrues, de matériels de protections et d’enveloppes financières. A cela, il faut noter que les meilleures transformatrices du mil ne sont pas restées en marge.

Issa KOLGA (Correspondant à Nouna)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.