Journée mondiale du droit des consommateurs : la ligue des consommateurs du Burkina Faso attire l’attention du gouvernement

0
League-consommateur-burkina-journée-mondiale

A l’occasion de la journée mondiale du droit des consommateurs, la ligue des consommateurs du Burkina Faso (LCB) était face aux Hommes de média ce vendredi 15 mars 2019 à Ouagadougou. Cette année, la journée est célébrée sous le thème « Des produits connectés de confiance».

Le monde entier célèbre le 15 mars de chaque année, la journée mondiale des droits des consommateurs. Et en tant qu’union, la ligue des consommateurs du Burkina Faso n’entend pas faire fi de cette journée. La preuve, elle a réuni une fois de plus les médias pour donner sa lecture par rapport à cette journée qui lui est dédiée. Selon le président, Dasmané Traoré, la journée mondiale du droit des consommateurs est une occasion annuelle de célébrer l’influence et la solidarité internationale des associations de consommateurs. De plus dit-il :« le thème de cette année est d’une pertinence incontestable du fait des implications du numérique dans la vie quotidienne des consommateurs ».

Des pratiques peu orthodoxes et un silence coupable de l’ARCEP

A en croire le président, par courrier en date du 18 avril 2018, elle a saisi l’ARCEP sur des préoccupations du consommateur qui malheureusement jusqu’à cette date n’a reçu aucune réaction de l’autorité de régulation. C’est pourquoi, Dasmané Traoré et ses collègues s’insurgent et dénoncent une fois de plus et sans réserve les pratiques des téléphonies mobiles qu’ils qualifient de “ peu orthodoxes et mafieux” de même que le silence de l’ARCEP appelé “ silence coupable ”.

Par ailleurs, ils interpellent les gouvernants, les promoteurs de biens et services, de même que les consommateurs sur leurs rôles et devoirs dans l’édification d’un monde meilleur où il fait bon vivre, un monde où les biens et les services sont de qualité et sont accessibles à tous. Car, à son avis en plus des attentes des populations face à la mauvaise qualité de services des opérateurs de téléphonie, les préoccupations majeures du consommateur au Burkina Faso s’articulent à l’épineuse question de la qualité des produits sur nos marchés en général mais sur l’importation de cargaison de riz de mauvaise qualité sur le territoire burkinabé auxquelles s’ajoutent les coupures intempestives d’électricité et d’eau.

Des propositions pour assainir l’environnement de la consommation

En vue d’assainir l’environnement de la consommation et préserver une qualité de vie meilleure au profit des populations, la ligue des consommateurs proposent :

  • Le renforcement du dispositif réglementaire en termes de sanctions ;
  • Le renforcement des capacités opérationnelles des structures de veille et des services étatiques de contrôle de répression ;
  • Le renforcement des actions concertées et proactives entre les structures de veille et des services étatiques de contrôle de répression ;
  • l’invite aux populations à adopter une culture de dénonciation de tout produit impropre à la consommation ;
  • la culture de vérification systématique de la date péremption des produits avant tout achat.

 

Wendemi Annick KABORE

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.