Journée Internationale de la Jeunesse 2018 : Les jeunes du Centre-Ouest rattachent un camp de reboisement à la célébration

0

L’Organisation des Nations Unies (ONU) depuis 1999, a consacré la date du 12 Août à la commémoration de la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ). Une date historique que les jeunes de la région du Centre-Ouest ont pour leur part célébré à travers un camp de reboisement où 500 plants ont été mis en terre. C’était le Dimanche 12 Août 2018 au centre d’écoute et de dialogue pour jeunes de Koudougou.

Célébrée le 12 Août de chaque année, la Journée Internationale de la Jeunesse intervient pour vulgariser les politiques et programmes publics élaborés par les Etats et valoriser la contribution des jeunes au développement. Pour la commémoration de l’édition 2018 de cette journée dans la région du Centre-Ouest, un consortium de huit (8) associations de jeunesse en collaboration avec ‘’Koudougou reboisement’’ ont voulu conjuguer jeunesse et protection de l’environnement en choisissant pour thème « Emplois verts : Quelles opportunités entrepreneuriales pour les jeunes ». Le rattachement de la célébration au camp de reboisement a tout son sens, explique le porte-parole du consortium des huit (8) associations de jeunesse, Saïdou Koanda. ‘’Si au niveau national la célébration est tournée sur l’autonomisation économique des jeunes, au niveau du Centre-Ouest, nous avons axé notre activité sur l’économie verte qui contribue à l’autonomisation économique des jeunes. Donc le reboisement va en droite ligne avec le choix de notre thème‘’ s’est justifié Mr Koanda.

Profitant de la commémoration de cette journée dédiée à la jeunesse, ‘’Koudougou reboisement’’ a tenu sa quatrième édition. En effet lancé depuis 2014, l’opération de reboisement de la cité du cavalier rouge dénommée ‘’Koudougou reboisement’’ est une initiative de Wango Fidèle Yaméogo, directeur général du fond d’intervention pour l’environnement (FIE). C’est une activité de reboisement qui se tient tous les deux (2) ans avec pour objectif la restauration du couvert végétal. Pour cette édition, ce sont cinq cent (500) plants composés d’arbres fruitiers et ombragés qui seront mis en terre. La cour du centre d’écoute et de dialogue pour jeunes de Koudougou a bénéficié d’une grande partie de ces plants. L’initiative selon son promoteur vient répondre à l’appel du ministre en charge de l’environnement qui lors du lancement de la campagne nationale de reforestation invitait les uns et les autres à se mobiliser pour faire face aux défis de la désertification, des changements climatiques et de l’érosion de la diversité biologique.

 

Présent à cette activité, le ministre de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique Nestor Batio Bassière et par ailleurs patron de la cérémonie, a salué l’initiative tout en rappelant qu’il faut planter certes, mais de façon utile et responsable. Planter utile et responsable, Koudougou reboisement l’a bien compris selon Mr Yaméogo. ‘’Nous avons opté pour le choix des arbres fruitiers et ombragés, deux espèces qui répondent au besoin de la population. Nous avons également prévu l’entretien et la protection des plants mis en terre et cela grâce au soutien de la « Fondation April pour l’Environnement » qui nous a offert des grilles de protection’’ a martelé le promoteur de ‘’Koudougou reboisement’’.

Toutefois des actions humaines s’avèrent nécessaires pour que ces arbres subsistent et puissent un jour profiter à toute la communauté. C’est pourquoi le porte-parole du consortium des huit (8) associations de jeunesse compte impliquer les premiers bénéficiaires du centre que sont les jeunes à l’entretien des plants. ‘’Avec le concourt des jeunes qui fréquentent le centre d’écoute, nous avons avec le directeur des lieux, envisagé l’entretien des plants notamment l’arrosage ainsi que le suivi et cela avec l’assistance des agents du ministère de l’environnement’’ a promis Mr Koanda.

Cette commémoration de la Journée Internationale de la Jeunesse dans le Centre-Ouest, en plus de la plantation d’arbres a également fait une remise de vivres aux détenus de la Maison d’Arrêt de de Correction de Koudougou (MACK) avant de s’achever par une conférence publique.

 

Aziz KABORE (Correspondant)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.