IDENTIFIANT NUMERIQUE DE LA PERSONNE AU BURKINA FASO : LES GRANDS AXES SONT DEFINIS

0
Ouvert le 15 mars 2018, les travaux de l’atelier de mise en place d’un identifiant unique de la personne au Burkina Faso à pris fin ce vendredi 16 mars 2018. Au cours de cet atelier des résolutions ont été prises pour la mise en œuvre effective de la feuille de route. Le budget de la partie comité de suivi est estimé à environ 185 millions de franc CFA.
Pendant 48 heures de réflexions intensives, l’atelier a connu des interventions enrichissantes de la part des participants. En effet, ces débats ont débouché sur trois grand axes retenu pour constituer la feuille de route de la mise en place d’un identifiant unique au Burkina Faso.
Il s’agit de l’adoption d’une démarche agile pour la mise en œuvre de l’identifiant unique et la prise en compte des starts up et des technologies innovantes lors de l’opérationnalisation de l’identifiant unique ainsi que la capitalisation et la fiabilisation des acquis nationaux et des meilleurs expériences internationales de l’identifiant unique. Aussi les participants demandent la mise en place de façon inclusive le comité de suivi de la mise en place de l’identifiant unique électronique de la personne. Sans oublier la prise en compte de toutes les mesures favorisant la mise en œuvre diligente de l’identifiant unique.
L’autorité de l’identifiant unique a pour rôle l’exécution des aspects opérationnels de l’identification électronique unique de la personne pour que chaque personne qui vit sur le territoire burkinabè ou qui passe au Burkina Faso soit électroniquement identifié, a précisé Izai TOE directeur général des Technologies de l’Information et de la communication.
« L’identifiant numérique est d’une grande nécessité pour le BurkinaFaso car le gain est énorme du point de vue économique, sécuritaire du point de vue encrage démocratique et surtout du point de vue de l’e-gouvernement », a renchéri la ministre en charge du développement de l’économie numérique. Ce projet de feuille de route va donc être soumis au gouvernement qui va l’amender et l’adopter.
Le département compte travailler les deux prochaines années à mettre en place l’identifiant unique et pour cette première phase du travail par rapport à la feuille de route, 185 millions de franc CFA vont être déployées.
Mireille Bailly (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.