Gestion des déchets solides dans la ville de Yako : l’association Zoodo en fait son affaire

0
ASSOCIATION-ZOODO-NETTOIE-LA-VILLE-DE-YAKO

La gestion des déchets solides dans les grands centres urbains est un problème récurrent. Dans la ville de Yako l’association Zoodo lutte depuis 2008 pour l’élimination de toutes formes de déchets solides à travers des collectes de ces déchets et des campagnes de sensibilisation de la population.

La ville de Yako dans le Passoré, comme la plupart des villes du Burkina Faso connait un processus d’urbanisation accéléré ; la démographie est galopante et les bouleversements économiques, sociaux et politiques ont des incidences directes sur le volume des déchets urbains qui sont produits chaque jour et qui sont en constante augmentation. Les autorités compétentes ont de grandes difficultés à les contenir et à les éliminer comme en témoigne le spectacle des détritus qui jonchent le bord des routes et l’amoncellement des déchets dans des décharges sauvages.

LES-FEMMES-EN-ACTIONAujourd’hui, on arrive souvent à une situation de crise puisque les répercussions sur l’environnement et sur la santé des habitants sont de plus en plus graves. La gestion des déchets demeure l’un des maillons faibles de la gestion urbaine et des services urbains au Burkina Faso. A Yako dans le Passoré, l’association Zoodo crée en 2008 lutte pour l’élimination de ses déchets solides. Pour ce faire, elle a mis en place un système de collecte directe des déchets solides de la commune qui consiste à doter les ménages de poubelles et, les membres de l’association tournent chaque lundi pour ramasser les déchets. « Notre ambition c’est de rendre la ville propre même très propre c’est à dire Zéro plastique et de déchet solide » a affirmé Benoît Ilboudo président de ladite association. Cependant, force est de reconnaitre que leur mission n’est pas aisée : « ce n’est pas facile de faire comprendre aux citoyens la nécessité de collecter et de traiter les déchets qui peuvent avoir des impacts négatifs sur notre santé » renchérit-il. Pour ce faire, il compte sur le soutien de la municipalité de la ville de Yako et des campagnes de sensibilisation de masse. « La mairie et quelques entreprises nous accompagnent dans cette lutte .Chaque année nous faisons une semaine de salubrité ou nous nettoyons toutes les grandes places de la ville et profitons faire des campagnes de sensibilisation à travers les médias et dans les concessions »conclu-t-il.

Inoussa Compaoré (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.