G5 Sahel : Les instructions du président en exercice

0
la-seance-travail

Le président en exercice du G5 Sahel, président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé une séance de travail à laquelle a pris part le secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou le mercredi 6 février 2019. Il a donné des instructions quant au bon fonctionnement de l’organisation.

En sa qualité de président en exercice du G5 Sahel, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a rencontré le secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou pour une séance de travail. Selon le secrétaire permanent, il était question au cours de cette rencontre du fonctionnement de l’organisation. A l’en croire donc, le président du Faso a donné ses instructions pour l’opérationnalisation de la force conjointe, pour la mobilisation des ressources pour le développement des régions surtout les plus fragiles ; également l’accélération de la mise en œuvre du Programme de développement d’urgence du G5 Sahel.

2- Maman -Sambo -Sidikou -se -veut -rassurantPoursuivant avec les points abordés au cours de la rencontre, Maman Sambo Sidiki confie que le président en exercice du G5 Sahel a insisté sur la feuille de route de l’organisation qui vise à s’assurer que la force armée a les moyens qu’il faut pour mener ses missions. Si on veut le croire, Roch Marc Christian Kaboré a aussi insisté sur le renforcement du secrétariat permanent afin qu’il puisse faire face à sa mission. Tout en rassurant que son équipe a pris bonne note des instructions reçues, le SP/G5 Sahel, a fait part de sa volonté comme celle des cinq chefs d’Etats, de voir la forces conjointe évoluée sous mandat onusien.

Pour ce qui est du programme d’urgence qui vise à fournir de l’eau aux populations dans les régions les plus difficiles, « les choses avancent avec nos partenaires de l’alliance Sahel et normalement d’ici mars ou avril nous devons commencer à avoir les premiers fruits pour parler au moins du démarrage des travaux » a indiqué Maman Sambo Sidikou . Il a terminé en rappelant que les chefs d’Etat ont appelé les populations à la cohésion, à la tolérance, au vivre ensemble qui selon lui, est indispensable pour ne pas donner la voix aux terroristes pour qu’ils nous divisent davantage.

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.