ETAT DE LA CORRUPTION AU BURKINA FASO : La police municipale classée au premier rang

0

Le  Réseau  National  de Lutte Anti-Corruption (REN-LAC) a  présenté  son  rapport  2107  sur  l’état   de  la   corruption  au  Burkina Faso  le  mardi  17  juillet  2018   à  Ouagadougou . Selon  ce  rapport,  les   résultats des  enquêtes   indiquent  une  hausse  de  la  perception  de  la  corruption  par  rapport  à    l’année 2O16 et sept (07) enquêtés sur dix(10) estiment  que  la  corruption  est  fréquente, voire  très  fréquente contre   cinq  (05)  enquêtés sur  dix (10)   en   2016 .

 

Ce  rapport  2017 sur l’état  de  la  corruption , est  un  document de 127 pages  scindé   en  trois grandes parties .  La  première  parie   porte   sur  la  méthodologie,  la deuxième traite des résultats et la troisième partie se penche sur  les   recommandations  à  l’endroit   des   acteurs étatiques  et  non étatiques .

Alors  qu’elle   avait  été  amorcé   une  baisse  depuis  2015,  la  fréquence  de  la   corruption  ressentie  par  les   citoyens selon le   rapport   est  en   augmentation  en   2017   pour  la   majorité  des   enquêtés . Le   rapport  note  que   par   rapport  à   2016,   seulement   36,6%  de   répondants  pensent  que  la   corruption   a   régressé en   2017   contre  51,9% en   2016. Cette   proportion  des   enquêtés   pour  lesquels  la   corruption   régresse  ,   a   diminué   de   onze(11) et  de   quinze (15)  points  de  pourcentage  par   rapport à   celle   observée   respectivement  en  2015  et  2016. En   outres   des   expériences de   corruptions vécues au  quotidien par  les   citoyens ,  il ressort  que   477 enquêtés  soit 23,9% de   l’échantillon total,  ont  offert  directement  une  ou des  rétributions  en  2017 à un  agent  public  en   contrepartie  de  services   non  soumis  à  un   payement . Ce  taux  était de   16,6% en   2016  .IL ressort   clairement,  selon  les   enquêtes,   que  la   corruption   a   augmentée   en 2017.

 

Les  services  perçus   comme  les  plus   corrompus en  2017      

Comme   l’année passée ,  le  rapport  note  que  la  police  municipale  est  classée  au   1er  rang .  D’après   les   enquêtes,   c’est  au  niveau  de   la  police municipale  que  les   pratiques   la  corruption  ont  été  les  plus  fréquentes .En effet  selon  le  rapport  de   2017,   sur 258 contacts  avec  les  polices  municipales , 240  cas  ont  fait  l’objet  de  pratiques de corruption selon  les  répondants. Le  rapport  précise  également que cent quatre cas(104) de ces cas ont eu lieu  à  Ouagadougou et  soixante  et  neuf (69)  à  Bobo-Dioulasso.

La   deuxième  et  la   troisième place   sont  occupées  respectivement  par  les   services   des  douanes  et  la  Direction   Générale  du  Transport Terrestre  et  Maritime (DGTTM) .

Au  niveau  des   services  des  douanes  ,  le  rapport  révèle  selon  les  témoignages ,   que   sur   60 sollicitations  notées , 38 ont  fait  l’objet  de   corruption ,   tandis qu’au niveau   de  la   DGTTM , sur  118 sollicitations de   services ,  ce   sont  62 cas  , dont  42  à  Ouagadougou ,   qui  ont  fait  l’objet  de  corruption. Le  rapport  mentionne  aussi   que  la  plupart  des  cas  de   corruption à  la   DGTTM ont  été   enregistrés   au  niveau  de  l’administration  des   examens   pour  l’obtention des  permis  de   conduire.

Comparativement  au   rapport  de  2016 ,  des  services  comme  la  Douane ,  la   DGTTM,  la  police  nationale  et  les  impôts    ont  connu  une dégradation  dans   leur   classement . La   douane  est  passée de  la  3èm place  à  la 2èm place , la   DGTTM  de   la  8èm à  la  3èm , la  police  nationale de  la  9èm à  la  7èm place et  les  impôts de  la  7èm à  la  6èm  place .

 

Des   mesures   dissuasives   en  matière   de  lutte   anti-corruption.

Pour  le Réseau  National   de  Lutte  Anti-Corruption (REN-LAC),  l’analyse   montre   qu’il   n’y  a   pas   eu  d’actions   d’envergure de   la   part   de   l’Exécutif ,   en   2017   en  matière   de  lutte   anti-corruption. A cet  effet le REN-LAC note  une avancée notamment  la  loi portant création ,organisation  et fonctionnement  des pôles judiciaires    spécialisées dans la répression des  infractions économiques et  financières et  de  la  criminalité  organisée .  Pour  le   (REN-LAC),  même  si   cette  loi  constitue une  avancée en  matière de   répression de  la   corruption  ,  les  conditions de nomination des magistrats ,l’organisation  et  le   fonctionnement  de  ces  pôles laissent  encore   sceptiques sur  les  résultats escomptés .   Cependant  le rapport note   que  la   loi   portant  allègement  des  procédures de   contractualisation en  Partenariat  Public Privé (PPP) ont  été   identifiées comme   des  actions qui  tendent  à  compromettent  la  lutte  contre la  corruption et  même   de  favoriser   le  phénomène .selon  Claude  Wetta  secrétaire exécutif   du REN-LAC ,  « Au-delà   de toutes  ces  initiatives salutaires , on  constate  que  les  acteurs étatiques  n’arrivent pas  à  traduire  leurs  discours   en  actes  concrets  en  vue de  mettre   fin  à  l’impunité   des  crimes  économiques »  .  Il a   appelé à  un  renforcement   des   actions   de  la   société   civile et  une   veille   citoyenne pour  plus de  transparence et  de  la   gouvernance   .

Suggestions  et  recommandations

le rapport a suggéré   aux acteurs étatiques   de poursuivre   le   renforcement   de  l’arsenal juridique  de   prévention  et  de  répression  de  la  corruption à  travers  l’adoption  des  décrets  d’application de  la loi sur  le droit d’accès à  l’information  publique  et aux documents  d’administratifs . IL a été  recommandé  aux   acteurs  non  étatiques   d’intensifier les  sensibilisation à  l’endroit  de  la  population et  aussi de  poursuivre   les   actions   d’interpellations  et de  mobilisation en   vue   d’influencer l’action des pouvoirs publics ,notamment  en   matière   de  lutte   contre  l’impunité  et  des crimes   économiques .

Fiakofi Kossi (Stagiaire) 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.