Environnement : le SIA 2019 est prévu pour la mi-juin

0
Environnement-le-SIA-2019-est-prévu-pour-la-mi-juin

Le comité d’organisation du Salon International de l’arbre(SIA) a convié la presse le 14 mai 2019 à Ouagadougou pour l’entretenir sur ledit salon. Le SIA qui est à sa deuxième édition est prévu pour se tenir du 18 au 21 juin 2019.

“L’abre comme vecteur de développement économique et social des pays sahéliens: quelles actions politiques et citoyennes promouvoir” c’est sous ce thème que se tiendra la deuxième édition du Salon International de l’Arbre(SIA). Le ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et le mouvement Ecologique du Burkina entendent mettre à profit le cadre qu’offre le salon pour sensibiliser les populations sur la grande contribution de l’arbre à la survie de l’humanité. Coparrainé par le Laarlé Naba Tigré et par le lauréat du Prix nobel alternatif, Yacouba Sawadogo, le salon permettra aussi de mener des sensibilisations sur la nécessité de protéger les espèces en voie de disparation. D’autant que chaque année, le Burkina perd 110 000 hectares de forêts.

Selon le Mouvement Ecologique du Burkina, les forêts couvrent seulement 14% du territoire burkinabé en lieu et place des 30% comme le Burkina s’y est engagé à travers les conventions qu’il a signées. C’est sur ces problématiques environnementales que les ateliers thématiques, prévus au cours du salon, seront axés. L’utilité de l’arbre est quant à elle multidimensionnelle. “Non seulement les arbres contribuent à la lutte contre les changements climatiques à travers l’absorption du gaz à effet de serre mais ils entrent aussi dans l’alimentation de la majorité des Burkinabé” soutient Lazare Doulkoum, le président du comité d’organisation du salon.

Une commune, un bosquet
L’actualité s’est invitée à la conférence de presse qui s’est symboliquement tenue au parc Bangrewéogo. Les responsables du mouvement écologique du Burkina ont déploré l’impact de la promotion immobilière sur l’environnement, “cela relève de la mauvaise gouvernance” ont-ils dénoncé. Ils ont aussi manifesté leur mécontentement au projet de constitution d’un hôpital dans l’enceinte de la forêt de Kua à Bobo-Dioulasso “d’autant que ce n’est pas l’espace qui manque à Bobo pour construire un hôpital”. L’innovation de la deuxième édition du SIA est l’initiation du projet “une commune, un bosquet”.

Soumana Loura

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.