3ème RECOWA- CERAO : 16 pays réunis à Ouagadougou

0
RECOWA-CERAO-16-pays-réunis-à-Ouagadougou

Ouagadougou abrite du 13 au 20 mai 2019, la 3ieme conférence annuelle de la conférence épiscopale régionale de l’Afrique de l’ouest (RECOWA-CERAO). La cérémonie d’ouverture de l’assemblée plénière est intervenue ce mardi 14 mai 2019 sous la présidence de Rock Marc Christian Kaboré.

C’est sous le thème : « la nouvelle évangélisation et le développement humain intégral dans l’église famille de Dieu en Afrique de l’Ouest » que cardinaux, archevêques, évêques, religieux et religieuses se sont réunis à Ouagadougou. En effet, durant une semaine 16 pays francophones, anglophones et lusophones vont s’écouter, partager les joies, les succès, les angoisses et les défis des différents pays de l’Afrique de l’ouest. De façon concrète, ils vont réfléchir et recommander les moyens par lesquels la nouvelle évangélisation pourra renforcer la cohésion sociale parmi les populations de l’Afrique de l’Ouest, promouvoir la sensibilisation à la conservation et à la protection de l’environnement, renforcer la collaboration entre les organisations religieuses et les organisations de la société civile afin de soutenir la lutte contre l’accaparement des terres et promouvoir la prise de conscience et décourager les migrations transsahariennes et méditerranéennes.

Dans son mot de bienvenue, le cardinal Philippe Ouédraogo a intercédé afin que les travaux portent des fruits pour les églises du Burkina Faso et de la sous région. « Au lendemain des différents attaques perpétrées contre nos églises, je puis dire que la tenue de cette rencontre aux pays des hommes intègres n’est pas un choix fortuit ; c’est une providence divine qui nous interpellent à rester unis, soudés et solidaire afin de ne pas succomber aux désirs de ceux qui nous attaquent » a laissé entendre son éminence.

Pour le président du Faso, le thème décline la nouvelle posture de l’église catholique dans son approche au cœur du développement intégral humain et du service social de la jeunesse en Afrique de l’ouest. Aussi, il a estimé que les défis que compte relevés l’Eglise notamment en matière de jeunesse sont ceux qui se posent à tous les gouvernants ; donc nous interpelle en tant que gouvernement. « C’est pourquoi, j’examinerai avec intérêt les conclusions et recommandations qui naîtront au sortir de ses travaux » a rassuré Rock Marc Christian Kaboré.

Plusieurs attentes à la fin des travaux

Mgr Ingnatius Kaïgama, président de la RECOWA- CERAO, ce thème doit pouvoir les aider à définir les voies et moyens qui les permettront dans la dynamique de l’évangélisation, d’aller vers les péripéties de l’existence humaine. Aussi, il a ajouté que dans une Afrique de l’ouest en proie à la pauvreté, à l’extrémisme, aux conflits intercommunautaires, à la dégradation de son environnement, aux défis sécuritaires beaucoup de questions s’invitent à la table de leur réflexion. Pour terminer, il a affirmé être convaincu que les échanges porteront des fruits qui leurs permettront de trouver les voies et moyens par lesquels la cohésion sociale pourrait être renforcée.


Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.