Entrprenariat feminin : Pascaline Youl, une étoile de la messagerie express

0
Pascaline-Youl-une-étoile-de-la-messagerie-express

Pascaline Youl est une entrepreneure qui exerce dans la messagerie qu’elle a tôt fait d’adapter aux réalités locales à la grande satisfaction de ses clients. Parce qu’elle fait figure de modèle de réussite, nous sommes allés à sa découverte. Dans l’entretien qui suit, elle nous explique sa vocation pour l’entreprenariat pour lequel elle invite d’ailleurs ses camarades à opter.

Fasopic : Qui est Pascaline Youl ?
Merci d’abord à Fasopic , pour l’estime pour ma petite personne! Moi c’est Yéri Pascaline Youl. J’ai 26 ans, je suis native du Sud-ouest précisément Gaoua. Très jeune déjà, j’étais passionnée par le métier de la banque, alors j’ai fait une licence en Banque Finance à l’Institut Africain de Management (IAM OUAGA).

Présentez-nous votre entreprise !

Déjà connu par bon nombre de Burkinabé, FADEX BURKINA a vu le jour le 04 aout 2018. FADEX veut simplement dire Faso Delivery Express, le Burkina pour dire juste une entreprise burkinabé. Alors, il s’agit d’une entreprise de messagerie express aux multiples concepts, exerçant dans la logistique, la livraison des colis à Ouagadougou et dans les autres villes du Burkina Faso.Annoncé comme le nouveau visage de la messagerie Express, FADEX est doté d’une équipe dynamique et professionnelle. Notre particularité est que nous proposons des services adaptés à la clientèle : course cuisine, course à domicile, livraison e-commerce, course administrative et services personnalisés. Nous nous sommes développés grâce aux expériences acquises auprès de notre clientèle qui grandit de jour en jour, le respect de nos engagements, le rapport qualité-prix que nos clients apprécient beaucoup.Pascaline-Youl-une-étoile-de-la-messagerie-express

Fasopic: Qu’est-ce qui vous a poussé dans l’entrepreneuriat?

La volonté de s’auto-employer. La passion pour mon métier. L’entreprenariat doit être la vision des jeunes burkinabé parce qu’il permet non seulement d’être son propre employeur mais surtout de créer de l’emploi en faisant ce qu’on aime et je dis c’est cette passion déjà qui ma poussé vers la livraison. Également dans les associations que je citerai au passage l’association KOURA qui œuvre dans la promotion de l’entrepreneuriat innovant qui a été pour moi une source de motivation, lieu de coaching, d’accompagnement, de conseils… Dans cette association, j’ai côtoyé des jeunes entrepreneurs qui ont mis des projets innovants à la disposition des Burkinabé. Aussi, je profite remercier M. Somé W. Wilfried qui m’a beaucoup soutenue.

Fasopic: Faut-il avoir un talent particulier pour évoluer dans l’entrepreneuriat ?

Pour ma part chaque jeune, chaque personne a en lui des qualités d’entreprendre dans un domaine bien définit. Quand vous voulez réaliser un projet vous êtes le maitre du projet, la seule personne qui peut mettre en valeur, qui peut faire fonctionner votre idée. Chacun de nous possède cette qualité de gérer sa propre vie, alors pourquoi pas gérer son entreprise.

Fasopic: Comment gérez-vous votre condition de jeune fille entrepreneur ?
Ma condition de jeune fille m’avantage déjà, quand je demande des conseils, je trouve que j’ai un retour facile, le contact se passe bien avec les clients. En réalité les filles elles sont plus déterminées quand elles veulent aller jusqu’au bout. C’est ce qui m’a permis d’être où je suis aujourd’hui.

Fasopic: Quels conseils avez-vous pour les filles qui veulent entreprendre ?

L’une des premières choses c’est qu’elles définissent ce dans quoi elles veulent entreprendre, une fois convaincues par l’idée du projet, foncez !! Prenez le risque et surtout soyez bien entourées. Allez à la rencontre des gens et développez votre réseau. Ne vous découragez pas au moindre échec, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. Je ne peux que les encourager.

Fasopic: Quel est votre message pour le gouvernement pour le développement de l’entrepreneuriat féminin au Burkina Faso ?

Merci infiniment pour le travail déjà abattu, continuez d’accompagner les femmes entrepreneurs et les associations des femmes entrepreneurs dans leurs entreprises. C’est vraiment accroitre l’égalité et promouvoir la croissance économique inclusive et durable.

Propos recueillis par Kassoum OUEDRAOGO (correspondant )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.