ENAM : Plus de mille agents aptes à servir avec « dévouement et leadership »

0

L’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) a organisé le 19 juillet 2018 à Ouagadougou, la clôture de son année académique 2017-2018, en présence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. A l’occasion, les 1025 élèves de la promotion sortante, avec pour nom de baptême « leadership et innovation», ont reçu officiellement leur parchemin.

L’année académique est officiellement terminée à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM). La cérémonie de clôture a lieu au sein de l’école à Ouagadougou. Au  total, 1025 énarques de cette promotion dénommée «leadership et innovation » qui ont reçu leurs parchemins de fin de formation le 19 juillet 2018 ont choisi d’entrer dans la fonction publique sous le signe « l’Enarque au cœur de la performance de l’administration publique : dévouement et leadership ». Selon le délégué général des étudiants de l’ENAM, Sékou Cissé, cette sortie de promotion se tient à une période ou l’autorité de l’Etat est mise à mal par des actes quotidiens d’incivisme qui ont entrainé des moments de dysfonctionnements dans l’administration publique.

Le choix du thème de la sortie de promotion s’inscrit, à entendre M. Cissé, dans une dynamique de restauration de l’autorité de l’Etat et la lutte contre la corruption. « Vous avez devant vous des soldats tous engagés à servir avec loyauté, dévouement et prêts à faire preuve de leadership et d’esprit d’initiative » a indiqué le délégué général des élèves. Quant au choix du nom de baptême, il se justifie par la volonté de la promotion sortante de « témoigner à Mahamoudou Bonkoungou, homme de principes au parcours professionnel riche, toute sa reconnaissance pour avoir inculqué aux énarques le sens de la responsabilité, l’amour du travail bien fait et les bonnes pratiques administratives ».

La Directrice générale adjointe du groupe EBOMAF, Mme Alizèta Kambou, représentant le PDG parrain de la présente cérémonie, a prodigué des conseils à «ses protégés» afin qu’ils réussissent leurs carrières dans l’administration publique après les avoir félicités. « Vous devez intégrer au plus profond de vous-même, l’idée selon laquelle le travail dans la Fonction publique est un sacerdoce qui suppose l’intégrité, l’humilité et le sens du devoir bien fait», a affirmé le parrain à l’endroit de ses filleuls. Il les a exhortés à être des bâtisseurs d’une administration efficace, performante, compétitive et vertueuse pour finir.

 

Pour le Premier ministre, patron de la cérémonie, les lauréats doivent avoir à l’esprit le dévouement comme boussole car pour lui, elle sera d’une valeur cardinale durant tout leur parcours professionnel. Ces élèves sortants doivent, de l’avis du chef du gouvernement faire preuve de leadership dans l’administration publique. « faire preuve de leadership dans l’administration publique, c’est surtout pour vous énarques, d’accepter de jouer un rôle critique sur le plan des changements organisationnels, c’est savoir agir et faire agir dans des environnements complexes, incertains et souvent turbulents. C’est finalement savoir innover dans les façons de faire, de manière à faciliter l’adaptation de l’administration publique burkinabè à de tels environnements » a soutenu le Premier ministre.

Et d’interpeller les lauréats : «En tant que futurs commis de l’Etat, tout au long de votre parcours professionnel, vous devez respecter et faire respecter l’autorité de l’Etat et surtout, incarner les vertus d’une administration républicaine débarrassée de toutes les tares telles que la corruption, la concussion, l’affairisme, le népotisme, le trafic d’influence, etc». Cette année, le prix de la personnalité énarque, initié depuis 2006, a été décerné au maire de Koudougou, Maurice Mocktar Zongo pour l’exemplarité qu’il a fait preuve dans sa carrière.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.