Education nationale: Bientôt, un forum pour implémenter une nouvelle pratique

0
Education-nationale-Bientôt-un-forum-pour-implementer-une-nouvelle-pratique

En prélude du forum citoyen des acteurs et des partenaires de l’éducation (FOCAPE), l’agence de conseil, de service et de formation (ACSF) a organisé une conférence de presse, le lundi 9 septembre 2019 à Ouagadougou. L’objectif est d’informer l’opinion publique de la tenue de ce forum, du 12 au 14 septembre prochain à la médiathèque municipale de Ouagadougou.

« Quel engagement des acteurs et partenaires de l’éducation dans le contexte politique et sécuritaire actuel et face aux autres nouveaux défis internes et externes de l’éducation au Burkina Faso » Tel est le thème autour duquel les échanges s’articuleront. A travers ce thème, il s’agira de faire l’état des lieux du système éducatif de la période indicative 2015-2019. Mais aussi d’identifier de façon exhaustive les difficultés, les menaces et les raisons du dysfonctionnement du système éducatif.

Le forum citoyen des acteurs et partenaires de l’éducation se tiendra les 12,13 et 14 septembre 2019 à la médiathèque municipale de Ouagadougou. Cette 4e édition a pour objectif d’implémenter une nouvelle pratique de l’éducation. Cela permettant aux acteurs de conjuguer leur effort pour réorganiser le système éducatif national. De façon spécifique, selon Roger Valéa Administrateur Général le l’agence de conseil, de service et de formation(ACSF), ce forum se veut un cadre d’échanges en vue de renforcer la cohésion entre les acteurs et les partenaires de l’éducation. En effet, le forum citoyen des acteurs et partenaires de l’éducation, s’organise autour de six axes dans une période bien déterminée. De façon concrète ce forum sera ponctué par des conférences et communications, un espace conseil-information-renseignement-assistance et accompagnement, une caravane de plaidoyer pour une éducation de qualité.

Par ailleurs, Roger Valéa confie que le FOCAPE 2019, au regard du contexte général du pays et du système éducatif en particulier veut en même temps travailler à renforcer chez tous les acteurs et partenaires de l’éducation, l’idée que l’éducation est le véritable moteur du développement. Pour cela, il soutient que , toutes les parties prenantes jouent leur partition et s’accordent sur un certain nombre de principe et de mécanisme pour la bonne conduite et efficacité du système éducatif. « En cette période cruciale que traverse notre pays, il est aussi nécessaire que toutes les parties prenantes soient au même niveau d’engagement pour faire de ce cadre de rencontre et d’échanges un tremplin pour un nouveau départ, gage d’une éducation prometteuse » a-t-il renchéri.

Flore KINI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.