Développement socio-économique de la commune de Poa : l’APED fait ses premiers pas à travers une série d’activités

0
L’association Pug-Yinsinga pour l’environnement et le développement (APED) créée en 2014, dans le but de faire sa promotion, a organisé une semaine d’activités du 8 au 13 Avril 2019 à Yaoghin dans la commune de Poa. Une semaine au cours de laquelle une série d’activités a été menée, afin de permettre à l’association de prendre plus de racines, de se faire connaitre pour pouvoir attirer des partenaires.

Dans le but de raffermir les liens entre les membres de l’association et conformément à son plan d’action annuel de 2019, l’association Pug-Yinsinga pour l’environnement et le développement (APED) a organisé une semaine d’activités dans la commune de Poa (situé 25 km de Koudougou). « Nous avons décidé de mener un certain nombre d’activités sur la semaine et à cette période par ce que c’est le moment où les femmes sont plus libres pour ce genres d’activités», a souligné Mme Tiemtoré Elisabeth, présidente de l’APED. La semaine riche en activités a permis à ses initiateurs d’organiser entre autres des animations culturelles dans les villages de Loaga, Niakado et de Yaoghin, une course cycliste et une visite suivie d’une remise de dons à trois (3) écoles primaires. La présidente de l’association explique que cette démarche est pour encourager le personnel enseignant qui est sur le terrain et qui fait un travail merveilleux pour les enfants, d’où la remise du kit composé de balais, d’éponges et de savon.

L’apothéose de cette semaine d’activités est intervenue à l’occasion d’une cérémonie qui a connu en plus de la présence des premiers responsables de la commune, celle de la marraine Mme Okoko née Tiemtoré Aminata, ressortissante du village, mais aussi celle des amis, des partenaires et des membres de l’association. Faisant le bilan de la semaine d’activités, Mme Tiemtoré Elisabeth, a laissé entendre que leurs objectifs ont été atteints au regard de l’implication et de la participation massive des populations.

Première manifestation du genre pour l’APED, cette série d’activités permettra à la structure de prendre plus de racines et de se faire connaitre, de l’avis de la présidente, qui a également lancé que c’était aussi l’occasion d’attirer des partenaires qui pourraient les accompagner. L’APED a besoin d’un accompagnement car sa présidente a en tête des projets qui concernent aussi bien le village que les membres de l’association : « Notre vision est de faire de notre siège un centre de formation et de transformation des produits forestiers non ligneux et cela dans des conditions d’hygiène acceptables ». a-t ‘elle relevé. Outre cela, la première responsable de l’association a en projet la restauration des sols qui pourraient permettre à long terme d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. « Si vous êtes de la localité, vous vous rendrez compte qu’il y a la désertification qui avance à grand pas, voilà pourquoi notre vison est d’avoir un partenaire qui nous aidera pour la restauration des sols. Aussi, c’est à la femme que les terres fatiguées sont données, elles s’y investissent mais finalement cela ne donne pas grand-chose. Ce sera alors l’occasion pour nous permettre de restaurer ces sols et pourquoi ne pas atteindre l’autosuffisance alimentaire ». a-t ‘elle confié .C’est par la visite des expositions suivie d’un repas communautaire que cette semaine d’activités a connu son dénouement.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.