Développement et insécurité : Le gouvernement et les ONG discutent

0
Développement-et-insécurité-Le-gouvernement-et-les-ONG-discutent

« Situation sécuritaire et poursuite des actions de développement des ONG/AD : quelles stratégies de pérennisation de l’offre de services et des financements ? », c’est autour de ce thème que les participants à la Journée nationale de concertation (JNC) 2019 Etat-Organisations non gouvernementales et associations de développement le ont échangé ce mercredi 17 juillet 2019. C’est le Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Chargé de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré, qui a procédé à l’ouverture des travaux inscrits à l’ordre de cette journée.

Les Organisations non gouvernementales (ONG) et les associations de développement, jouent un rôle essentiel dans le développement du Burkina Faso. Le gouvernement en a conscience et c’est pourquoi il a créé un espace de dialogue entre lui, les ONG et les Associations de développement (AD). Le Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Chargé de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré le confirme. Il souligne que cet espace de dialogue a été institué en 2011 dans l’optique de renforcer le partenariat avec celles-ci et de les impliquer fortement dans l‘œuvre d’édification de la nation.

C’est dans cette logique donc que s’est tenue la Journée nationale de concertation (JNC) 2019 Etat-Organisations non gouvernementales et associations de développement qui a ouvert ses portes le mardi 16 juillet 2019 avec les expositions. Le second jour de cette journée soit le mercredi 17 juillet 2019 est marqué par les échanges entre le gouvernement, les ONG et les AD (ONG/AD). C’est le Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Chargé de l’aménagement du territoire, Pauline Zouré qui a procédé à l’ouverture des travaux. La rencontre placée sous le thème : « Situation sécuritaire et poursuite des actions de développement des ONG/AD : quelles stratégies de pérennisation de l’offre de services et des financements ? », elle estime qu’il s’agit d’une tribune qui permet aux différents acteurs d’échanger sur la situation sécuritaire du Burkina Faso, les différentes actions menées par le gouvernement et celles en perspectives, les indices de l’insécurité sur les interventions des ONG/AD. Selon elle, le thème soumis aux échanges est lié à l’axe 1 du PNDES qui consiste à reformer les institutions et à moderniser l’administration.

Pour la présidente de la cérémonie, ce serait donc l’occasion pour les uns et les autres d’échanger sur la situation sécuritaire qui prévaut, d’apprécier les efforts consentis pas l’Etat en termes de mitigation de l’insécurité au Burkina Faso, de mesurer les impacts négatifs sur les actions des ONG/AD, de relever les difficultés rencontrées et de proposer des pistes de solutions pour l’amélioration des interventions de tous les acteurs du développement.

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.