Yaaga: le ministre Ouaro rend visite aux 500 élèves déplacés

0
PR-OUARO-REMET-UN-ECHANTILLON-DES-KITS

Les élèves qui ont quitté les écoles au Yaaga dans le sahel suite aux attaques terroristes et ont trouvé refuge dans la ville de Seeba pour continuer leur étude ont reçu la visite du ministre en charge de l’éducation nationale le 9 juin 2019. L’objectif était d’encourager les apprenants et leurs encadreurs à quelques jours de l’examen du CEP.

 

LES-ELEVES-VISITES-PAR-LE-MINISTRE-OUAROL’insécurité dans la région du sahel n’a pas épargné le monde éducatif. En effet ,Ils sont plus de cinq cents élèves qui étaient dans les classes d’examens à avoir quitté les zones comme Massila , solhan et Bondoré dans le Yaaga depuis le premier trimestre de cette année scolaire suite à l’insécurité pour se retrouver dans la ville de Seeba dans le sahel pour continuer leur étude. Une continuation facilitée par la mise en œuvre de la stratégie d’éducation accélérée en situation d’urgence avec le soutien de certaines organisations comme l’Unicef et le programme Alimentaire Mondiale (PAM). Regroupé dans des familles d’accueils et dans des sites de cantonnement, le ministre en charge de l’éducation les a rendu visite le dimanche 9 juin 2019 dans la ville de Seeba à quelques jours de l’examen du certificat d’Etude primaire CEP. Le ministre Stanislas Ouaro a salué l’initiative dite endogène.

 

Pour lui grâce au soutien des partenaires et des familles qui ont ouvert leurs portes, ces élèves feront leur examen comme tous les autres élèves du Burkina. Venu avec des kits composés de cahiers et de livres pour les soutenir l’hôte du jour a invité ces élèves au travail pour être des models de réussite. Il a invité par-ailleurs tous les Burkinabè à être résilients face à la situation actuelle. Tout en souhaitant que la paix revienne au Faso pour que tous les enfants retrouvent le chemin des écoles, ces élèves déplacés se dissent prêt pour leur examen. Le représentant des encadreurs Somnonma Ouédraogo estime que même si les conditions n’étaient pas totalement réunies, grâce au patriotisme des uns et des autres, les élèves ont pu avoir les connaissances pour réussir leur examen. Pour lui, la visite du ministre les a réconfortés. Quant aux autres élèves en général n’ayant pas pu avoir des cours d’appui et qui se trouvent dans les mêmes circonstances le ministre Ouaro a affirmé que des examens spéciaux seront organisés à leur profit. L’occasion faisant le larron, la délégation du ministère a échangé sans langue de bois avec les acteurs du monde éducatif de la province du Yaaga. La ressente grogne sociale, le manque d’infrastructure, les problèmes des affectations, la régularité des conférences pédagogiques sont entre autres des préoccupations soulevées par les enseignants. Le ministre a aussi rendu visite aux différents jurys des centres de composition du BEPC de la ville de Seeba.

Inoussa ZONGO (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.