COUPE DU FASO : L’ASEC-Koudougou s’impose face à l’USFA et termine dans le top 3

0
COUPE –DU- FASO- L’ASEC-Koudougou- s’impose –face- à- l’USFA- et- termine dans –le- top -3

L’Association sportive des Employés et Commerçants de Koudougou (ASECK), a remporté, le mercredi 22 mai, au stade Dr Issoufou Conombo, la petite finale de la 33e édition de la Coupe du Faso. Les « Jaune et noir » se sont imposés à l’issue de la fatidique séance des tirs au but (1-1 ; TAB : 4-2) devant l’Union sportive du forces armées (USFA).

A peine sa montée cette saison dans l’élite du football burkinabé et voilà qu’elle commence a récolté des lauriers. Elle, c’est bel et bien la formation des «Jaune et noir » de Koudougou entrainée des mains de maître par Drissa Malo Traoré dit Saboteur. En effet, après avoir terminé 4e dans le Fasofoot, l’Association sportive des Employés et Commerçants de Koudougou (ASECK) a terminé dans le top 3 au niveau de la Coupe du Faso. Elle a dominé aux tirs au but la formation des militaires sur 4 tirs réussis contre 2 pour les «Bidasses », le mercredi 22 mai 2019, au stade Dr Issoufou Jospeh Conombo.

Et pourtant, l’équipe promue sera cueillie à froid puisque Clément Pitroipa d’un raid solitaire réussit à mettre le cuir au fond des filets (1-0 ; 6e mn) en faveur de l’US Forces armées. Les « Poulains » de Saboteur vont vite se réveiller. La domination est nettement les leurs.

Le « vieux renard » de surface André Yaméogo, oublié dans la surface de réparation par le bastion défensif de l’US Forces Armées parvient à mettre les deux équipes à égalité (1-1 ; 23e mn). Le score de 1 but partout en restera là jusqu’à la reprise de la deuxième période.

La physionomie de jeu ne changera pas d’ailleurs au cours de cette période, puisque André Yaméogo et les siens sont toujours dominateurs. Ils vont parfois contraindre les joueurs de l’USFA à commettre des fautes. Les deux formations vont même procéder à des changements lequel changement ne donnera rien de part et d’autre.
C’est dans les séances de tirs au but que les Employés et Commerçants de Koudougou seront plus chanceux. Ils trouveront le chemin des filets à 4 reprises contre 2 pour les « militaires ».

En plus des médailles de bronze, l’ASECK empoche la somme de cinq (5) millions de francs CFA. L’USFA quant à elle, se console avec la bagatelle de 2 500 000 francs CFA.

L’œil du Sport (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.