Côte d’Ivoire : le RHDP en position de force pour les sénatoriales

0

On en sait plus sur les candidats aux élections sénatoriales du 24 mars prochain en Côte d’Ivoire. Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, mouvance présidentielle) part largement favori, dans un scrutin boycotté par l’opposition.

Les soixante-six candidats de la coalition au pouvoir auront face à eux trente-huit candidats indépendants, parrainés pour certains par Evariste Méambly, une personnalité clivante de la scène politique ivoirienne. Membre du bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI d’Henri Konan Bédié), il avait viré dans le camp des jeunes patriotes, sous Laurent Gbagbo, avant de se présenter en candidat indépendant aux législatives de 2016 et de former un groupe parlementaire d’indépendants qu’il préside. Certains analystes soupçonnent Méambly d’avoir parrainé ces listes d’indépendants uniquement pour donner un vernis démocratique à ce scrutin boycotté par l’opposition. De fait, le corps électoral, composé des grands électeurs (députés, maires, conseillers régionaux et municipaux) est à plus de 90% contrôlé par le RHDP.

Le Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo) présidé par Pascal Affi N’Guessan, a de son côté dénoncé son exclusion de fait de ces « élections sénatoriales par le régime Ouattara », indiquant qu’elles ont été convoquées en « violation de la Constitution ». Lundi, Affi a révélé avoir introduit une procédure en référé auprès de la Cour suprême, « afin qu`elle prenne une décision pour empêcher la tenue des sénatoriales », s’attaquant au passage à une Commission électorale indépendante « illégale » depuis la fin du mandat de son président Youssouf Bakayoko, en février 2016.

Partage du gâteau

Les futurs sénateurs, sauf miracle, devraient donc être les candidats présentés par la coalition au pouvoir. Bien que traversant une crise née d’incompréhensions entre Henri Konan Bédié et le président Alassane Ouattara, dont le pic a été observé le week-end dernier à travers des piques assassines, le RHDP est parvenu à s’accorder sur le « partage du gâteau » du Sénat, le premier de la Côte d’Ivoire indépendante.

http://www.jeuneafrique.com/541722/politique/cote-divoire-le-rhdp-en-position-de-force-pour-les-senatoriales/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.