COPERE dans l’arrondissement 10 : Plus de 2 milliards à mobiliser pour réaliser 15 projets de développement

0
Le maire Jérémie Sawadogo (au micro) croit en la COPERE

Le maire de l’arrondissement 10 de la ville de Ouagadougou, Jérémie Sawadogo était face à la presse le mardi 18 septembre 2018. Il a échangé avec les Hommes de médias sur le Projet de mobilisation de ressources par la participation citoyenne « Contributions citoyennes, COPERE arrondissement 10 », initié par les 28 conseils municipaux que compte l’arrondissement 10 et qui a pour but d’exécuter 15 projets pour assurer le développement de l’arrondissement 10.

Les conseillers municipaux ont pris part au point de presse

Les défis à relever dans l’arrondissement 10 de la ville de Ouagadougou sont nombreux et immenses. On parle de la voirie exécrable ; la quasi inexistante à l’intérieur des quartiers de drainage des eaux de pluies ; la non pris en charge systématique des ordures ménagères et autres déchets ; l’occupation anarchique des espaces publics ; la divagation des animaux ; la transformation en poubelle publique par le peu de caniveau existants ; le manque d’éclairage des rues ; le manque d’équipement didactiques, le manque de tables bancs dans les écoles qui ne sont pas souvent clôturées. A cela s’ajoute l’insuffisance de CSPS ; un CSPS pour une population qui dépasse largement les 300 000 habitants. De même qu’un seul commissariat de police qui couvre les arrondissements 4, 5 et 10 et qui se trouve à côté de la mairie de l’arrondissement 4. Ces informations ont été partagées par le maire de l’arrondissement 10 de la ville de Ouagadougou, Jérémie Sawadogo, lors de la rencontre. Il explique qu’afin donc de trouver une solution à ces problèmes, les 28 conseillers municipaux que compte l’arrondissement 10, ont initié le Projet de mobilisation de ressources par la participation citoyenne « Contributions citoyennes, COPERE arrondissement 10 ». Il explique qu’il s’agira à travers les COPERE, de mobiliser des ressources auprès des personnes physiques ou morales sensibles au développement de leur milieu de vie et toutes les personnes ressources de l’arrondissement 10. Selon le maire, grâce à cette mobilisation de ressources qu’il qualifie « de nerf de la paix », l’arrondissement pourra réaliser 15 projets étudiés par les conseillers municipaux avec pour but de résoudre les défis auquel est confronté ledit arrondissement.

Des priorités sont inscrites
Les priorités pour l’année 2018 à en croire le maire sont au nombre de cinq. Il cite : le projet de renforcement de la pré-collecte des déchets solides ménagères de l’arrondissement 10 avec (5000 poubelles, 50 tricycles) ; projet d’aménagement et de construction de boutiques de rue, de parkings et de toilettes publiques ; projet d’indication et d’orientation de l’arrondissement 10, des secteurs, des quartiers, des résidences des chefs coutumiers, des lieux dits culturels et sportifs dans l’arrondissement ; projet d’équipement en tables bancs et de lieux de levée de drapeaux national dans les écoles primaires, lycées et collèges publics dans l’arrondissement ; projet d’installation de lampes Led solaire devant les concessions. Evaluant donc le coût global de la réalisation de l’ensemble des 15 projets à 2 milliards 650 millions 228 mille francs CFA, le patron de la mairie de l’arrondissement 10 appelle alors à la participation de toute la population dudit arrondissement à son propre développement avant de solliciter ensuite des apports extérieurs non étatiques.

Un appel à soutien est nécessaire
Pour les mécanismes de soutien ou d’abondement des ressources, le principal conférencier confie que les soutiens en matériels et de toute nature peuvent se faire directement à la mairie ou dans tout autre lieu au Burkina Faso. « Les équipes de l’arrondissement se feront le plaisir de les enlever » a-t-il soutenu. Quant aux ressources financières, Jérémie Sawadogo indique qu’elles pourront être déposées directement à la mairie contre une quittance, ou à distance par Orange Money ou par Mobicash, ou encore directement dans le compte projet Trésor au numéro 443420000636 intitulé « CONTR CIT COPERE ARDT 10 », qui à l’en croire, recevrait « in fine » toutes les contributions financières mobilisées dans le cadre du projet.

Afin de réussir ce vaste chantier de développement sur lequel s’engage la mairie de l’arrondissement 10, le maire Jérémie Sawadogo au nom des conseillers municipaux, appelle à la responsabilité sociale et ou environnementale des entreprises qui ont besoin d’accompagner un modèle transparent, concret et visible pour leurs activités selon ses dires. « Il est de même pour tous les partenaires techniques et financiers privés, étatiques et non étatiques publiques qui croient au développement endogène du Burkina Faso et dans le monde » a-t-il conclu.

Thierry KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.