COOPERATION FRANCO-BURKINA : le président du Faso se rendra en France le 17 décembre prochain

0

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce vendredi 19 octobre 2018, à Ouagadougou le ministre des Affaires étrangères français, Jean Yves Ledrion. Cette visite entre dans le cadre de la préparation de la venue du président du Faso à l’Élysée en République française, le 17 décembre prochain.

Le ministre français est allé réitérer la disponibilité de son pays à soutenir le Burkina Faso dans le domaine sécuritaire. Pour lui, le pays des hommes intègres est un partenaire amical et audacieux. Plusieurs points ont été faits au cours de leurs échanges. Entre autres, le point des dossiers bilatéraux et l’appréciation de la situation dans la région à la fois dans le domaine du développement et de la sécurité. Selon le ministre français des affaires étrangères, ce qui frappe le plus c’est la qualité de la relation entre les deux pays notamment la confiance et l’engagement mutuel. Aussi, ils ont fait le point sur la mise en œuvre des engagements qui ont été pris par le président Emmanuel Macron lors de sa venue à Ouagadougou. C’est dans ce sens qu’ils vont inaugurer ce jour 19 octobre la maison de la jeunesse et de l’innovation qui avait été évoquée à ce moment. « Cette maison de la jeunesse s’appellera désormais la ‘’Ruche’’ », a fait savoir le ministre français.

Le président Kaboré et son hôte ont pu faire le point sur les enjeux de développement lié à l’opération de développement dénommée ‘’l’opération de trois frontières’’ sur lesquelles la France va mettre en œuvre une participation financière de dix millions d’euros soit environ plus de six milliards de FCFA. Ils ont pu faire le point sur le développement urbain sur Ouagadougou particulièrement la nouvelle gare routière et l’aménagement des quartiers périphériques. Ils ont pu faire le point sécuritaire et aussi du renforcement de la force conjointe du G5 sahel. Parlant du renforcement de la capacité militaire de l’armée burkinabè ainsi que la force conjointe du G5 sahel, selon Jean Yves Ledrion, la France apportera une assistance militaire et technique aux forces de défense et de sécurité burkinabè ainsi que la force conjointe du G5 sahel pour la prise des décisions spécifiques.

Saaniayouor KPODA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.