Communes minières: les maires exigent un fonds commun minier

0
LE-MAIRE-DE-LA-COMMUNE-DE-YALGO

Le réseau des maires des communes minières du Burkina Faso a animé un point de presse ce vendredi 12 avril 2019 à Ouagadougou. Objectif: partager avec l’opinion nationale et internationale les préoccupations des élus qui se voient obligés de donner de la voix pour faire prendre en compte les souffrances de leurs populations.

Crée en 2013, le réseau des maires communautaires, face à la presse a décidé de rompre le silence pour réclamer ce qui revient de droit aux populations. Selon le président Issaka Yaméogo, l’objectif du réseau était de mettre en synergie les actions et les efforts afin de permettre aux communes qui abritent les projets miniers industriels de tirer grand profit des retombées de l’exploitation minière industrielle en vue de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cependant, fort est de constater que cela ne présage pas de bonne augure car dit Issaka Yaméogo:  » depuis l’ouverture de la première mine en 2006, les maires que nous sommes ont vu accentuer la pauvreté et la souffrance de leurs populations du fait de l’implantation des projets miniers dans les communes ». C’est pourquoi ils exigent: l’opérationnalisation rapide du fonds minier de développement local et la mise à disposition des ressources de ce fonds pour accélérer l’exécution des plans communaux de développement ; le paiement intégral des sommes dues par chaque société minière soumise à la contribution au fonds minier de développement local; le paiement intégral des sommes dues par l’état au tire des fonds miniers de développement local; « en bref, ils exigent leur fonds minier de développement local dans de meilleurs délais ».

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.