Commune de Dolo : le maire rend compte de sa gestion

0
Commune-de-Dolo-le-maire-rend-compte-de-sa-gestion

Le Conseil municipal de la commune de Dolo dans la province de la Bougouriba était en face de sa population le samedi 30 novembre 2019. Objectif rendre compte de la gestion des affaires de la commune. Cette journée de redevabilité tenue au sein de ladite commune fut une première occasion pour le maire Pobel Kam et son Conseil municipal de se prêter à cet exercice. Il consiste à expliquer aux populations les activités réalisées au cours de l’année 2018 par sa commune et les perspectives, grâce aux partenaires financiers notamment l’ONG Varena-Asso .

Commune-de-Dolo-le-maire-rend-compte-de-sa-gestionFace à la population de Dolo, le Conseil municipal a dressé le bilan de ses réalisations au cours des douze (12) mois écoulés. La construction de boutiques de rues et d’écoles ainsi que la réhabilitation de Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) sont entre autres les réalisations portées à la connaissance du public. Un bilan jugé satisfaisant selon le maire Pobel Kam, « c’est une première sous mon mandat que je m’adresse à la population. Après ce qu’on a fait il y a eu beaucoup d’incompréhension, mais avec cet échange, on pense que c’est un nouvel élan qui va commencer. Nous avons travaillé sur la base du budget de 2018. Nous avons un taux de réalisation de 97%, que ce soient les marchés à passer dans le cadre des fonds transférés, les marchés à passer avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers et les marchés sur les fonds propres on a pu les exécuter ». Le maire et son bureau communal se disent satisfaits pour les activités réalisées en 2018.

Pour les perspectives en 2019, le maire compte réaliser plusieurs infrastructures :« nous avons plusieurs chantiers à réaliser. Pour ce qui est du transfert des marchés, nous sommes en pleine construction d’un centre de santé et de promotion sociale (CSPS) dans le village de Bèkoro, ou  nous sommes en train de tout faire pour que les soumissionnaires puissent être choisis et qu’on ait un attributaire ». Parmi les difficultés rencontrées dans l’exécution du budget figure en bonne place, la question de la mobilisation des recettes propres de la commune, ajoute le maire Pobel Kam. Il poursuit en laissant entendre qu’il y a des domaines taxables recensés :« Ce sont des armes, les moulins, les motocycles, les spectacles et de nombreuses boutiques privées. Mais vous savez les gens veulent peut-être bien payer, mais  sont-ils soucieux de savoir ce qu’on fait avec leur argent ? ».

Le maire profitant de l’occasion a invité la population à toujours l’accompagner dans ses initiatives qui contribueront au développement de la commune. Un bilan satisfaisant, mais beaucoup reste à faire, pense Loudou Aimé Kinané, qui a suivi avec intérêt les différents exposés :« Je salue l’initiative du maire et je suggère qu’il rentre plus en profondeur lors des prochaines journées de redevabilité ». Ce fut une opportunité pour les populations de s’impliquer davantage dans la gestion de la cité, le dialogue communal de Dolo a été organisé grâce au soutien de l’ONG Varena Asso. Toua Ladji Traoré de l’ONG Varena Asso félicite le maire pour le travail abattu, et invite la population à s’impliquer dans la gestion des affaires de la commune en payant les taxes.

Victorien DIBLONI (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.