Circulation routière : « le conseil municipal de Ouagadougou doit être exigeant »

0
Circulation-des-véhicules-poids-lourds-dans-la-ville-de-Ouagadougou

Pour protester contre la circulation des véhicules poids lourds dans la ville de Ouagadougou à n’importe quelles heures, quelques dizaines de manifestants ont répondu à l’appel du conseiller municipal de l’arrondissement 2 de la ville de Ouagadougou, Constant Yiyé Bazié, en se rendant à la Place de la nation le samedi 11 mai 2019. Ils ont exigé l’application des textes encadrant la circulation et le stationnement desdits véhicules dans la capitale par le Conseil municipal de Ouagadougou.

Circulation-des-véhicules-poids-lourds-dans-la-ville-de-Ouagadougou La circulation et le stationnement des véhicules poids lourds dans la capitale burkinabè doit être recadrée. C’est un impératif au regard des nombreux accidents et décès que ces engins causent au Burkina Faso. Il est vrai qu’un décret a été pris dans ce sens, mais dans les normes, il n’est pas appliqué. Il faut l’appliquer, et c’est le combat que mène le conseiller municipal de l’arrondissement 2 de la ville de Ouagadougou, Constant Yiyé Bazié, en appelant les citoyens de la ville de Ouagadougou à manifester.

Par cette initiative, il veut contraindre le Conseil municipal de la ville de Ouagadougou à être exigeant dans l’application des textes comme il le confirme. Il fustige le non-respect de la loi encadrant la circulation de ces véhicules et pense que les autorités communales doivent prendre les mesures nécessaires pour son application. Il sera soutenu par le Président de l’association de Lutte contre la violence et l’insécurité routière (LVIR), Rasmané Nikiéma qui déclare : « trop c’est trop ». Comme Constant Yiyé Bazié, il estime qu’il faut faire appliquer la loi pour la paix au Burkina. Il a alors invité le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Roland Pierre Béouindé, le directeur général de la police à prendre leur responsabilité dans l’intérêt des populations de Ouagadougou.

Il faut le dire, l’initiative du conseiller municipal de l’arrondissement 2 de la ville de Ouagadougou, Constant Yiyé Bazié est à saluer. Le regret est que l’appel de l’élu local à sortir massivement pour se faire entendre, n’a pas connu un grand succès. Ils étaient en effet seulement quelques dizaines à avoir répondu à son appel. Il s’agit là d’une situation qui n’étonne pas le président de la commission environnement et développement local qui confie que depuis son appel à se mobiliser pour manifester, des individus qu’il n’a pas mentionnés, ont entrepris une vraie campagne de démobilisation. Loin d’être découragé, Constant Yiyé Bazié dit que cela l’encourage à s’engager encore plus dans ce combat. Il souligne que l’acte posé par le camp d’en face lui prouve que le combat qu’il mène est noble. Cependant, il tient à rappeler que si jamais un citoyen perd la vie à cause d’un camion, les responsables seront ceux qui ont œuvré au boycott de la manifestation.

Thierry KABORE (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.