Chambre de commerce et d’Industrie : le bilan de l’année 2018 jugé satisfaisant

0
CCI-BF-Burkina-bilan-2018-satisfaisant

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso a tenu une conférence de presse à l’occasion de l’an II de sa mandature 2016- 2021. L’objectif est de dresser le bilan des activités de l’année 2018 et décliner les perspectives. C’était le mardi 12 mars 2019 à Ouagadougou.

« Cette conférence de presse s’inscrit dans une logique de redevabilité vis- à vis de la communauté des affaires burkinabé au nom de qui nous agissons. Après celle tenue en 2018 qui a permis de vous faire le bilan 2017 des activités de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, nous avons souhaité rendre également compte du bilan de la mandature au titre de l’année 2018″. Tels sont les propos du président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sawadogo, lors des échanges avec la presse dans le cadre de l’an II de la mandature 2016-2021 de la chambre de commerce. En effet, il s’est agi pour le bureau consulaire, au cours de cette rencontre de dresser le bilan de ses activités au titre de l’année 2018 et de décliner des perspectives pour l’année 2019.

A en croire le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, deux ans après le bilan de la mandature est satisfaisant avec un taux d’exécution physique moyen de 79,68.  » Après l’installation officielle des membres de l’Assemblée Générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, sous l’impulsion du bureau consulaire, plusieurs chantiers s’inscrivant dans le cadre d’un vaste programme d’accompagnement à la transformation structurelle de l’économie du Burkina Faso ont été entamés. Grâce à la détermination et à l’action concertée des milieux d’affaires et du gouvernement burkinabé, le bilan de la mise en œuvre du plan stratégique de la mandature est satisfaisant » a-t’il laissé entendre.

Par ailleurs Mahamadi Sawadogo a confié que le climat des affaires a rencontré d’énormes difficultés au cours de l’année écoulée du fait du contexte sécuritaire du pays, marqué par le terrorisme. « L’année écoulée a été particulièrement éprouvante pour le Burkina Faso et son économie au regard du contexte sécuritaire sous régional et national. Nonobstant cela, la capacité de résilience des gouvernants et des acteurs économiques a permis de maintenir notre économie sur les sentiers de la croissance ».

 

En termes de perspectives pour l’année 2019, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso prévoit lancer une initiative de soutien à la production médiatique pour un montant de 50 millions de FCFA. A cela s’ajoute une dotation à des associations féminines régionales en équipement pour un montant de 80 millions de FCFA. Aussi, 2019 mettra l’accent sur la réalisation des grands projets de la mandature tels que le port sec multimodal de Ouagadougou, l’extension de boborinter, ainsi que l’achèvement des travaux de construction du parking pour véhicule poids lourds à Akassato.

Flore KINI

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.