Camp jeunesse à Gaoua : l’ODJ réclame vérité et justice pour ses camarades assassinés

0
Camp-jeunesse-à-Gaoua-l-ODJ-réclame-vérité-et-justice-pour-ses-camarades-assassinés

L’Organisation Démocratique de la Jeunesse au Burkina (ODJ) a tenu du 3 au 7 septembre 2019 à l’amphithéâtre de l’école nationale des enseignants du primaire (ENEP) de Gaoua, la 10ème édition du camp jeunesse. Il a été placé sous le thème:  » cultiver l’esprit de sacrifice ». 607 jeunes ont pris part à ce camp national à Gaoua.

Camp-jeunesse-à-Gaoua-l-ODJ-réclame-vérité-et-justice-pour-ses-camarades-assassinésLe camp organisé par l’ODJ vise à renforcer les capacités organisationnelles, politiques et idéologiques de la structure afin de pouvoir prendre en charge de façon conséquente et efficace les préoccupations de la population. Ils sont 607 jeunes venus des différents horizons du Burkina Faso, constitués des jeunes patriotiques et révolutionnaires. Ils ont pendant cinq jours échangés leurs points de vue sur la situation nationale et de l’esprit de sacrifice afin d’apporter leur contribution au mouvement démocratique et révolutionnaire.

Des conférences débats, et des ateliers de formations ont ponctué ce camp. Les activités de l’ODJ se sont tenues dans des localités où les populations vivent des problèmes, s’organisent et se battent pour un lendemain meilleur d’où le choix porté sur la région du sud-ouest. « Nous avons constaté ici qu’il y a des questions liées à l’orpaillage, l’accès aux services socio de base et l’accaparement de terre  » explique Gabin KORBEOGO président du bureau exécutif national de l’organisation démocratique de la jeunesse au Burkina (ODJ).
Au terme de cette 10ème édition du camp de la jeunesse, les objectifs sont atteints selon M.KORBEOGO. Il a souligné que ce camp consistait à outiller les campeurs, à échanger autour d’une préoccupation essentielle qui est la question de l’esprit de sacrifice. L’ODJ étant une organisation de combat est née pour la lutte, mais aussi elle suit de près les répressions de plus en plus barbares de la part des autorités a martelé le président du bureau exécutif national de l’ODJ.

Comprendre les enjeux de l’évolution sociopolitique actuelle revêt d’une importance capitale pour la jeunesse de l’ODJ. Cette structure est devenue donc un centre d’attraction pour la population car elle pose leur problème, s’organise, se bat et arrive à arracher par moment des acquis pour leur plaisir a affirmé M.Korbéogo. A ce camp, la question de la vérité et la justice était au menu. la jeunesse de l’ODJ a réclamé alors la justice pour les deux camarades Fahadou CISSE et Balima HAMA tous assassinés à Yagha. Et M. Korbéogo d’ajouter “ La famille des deux défunts ont demandé l’autopsie et l’ODJ suit avec attention et de façon régulière cette demande d’autopsie”.
Selon lui, des marches seront organisées les jours à venir pour réclamer la lumière sur cette affaire. Par ailleurs le samedi 07 septembre 2019 une marche meeting dans les artères de la ville de Gaoua a été organisée a cet effet.


Victorien DIBLONI (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.