Assemblée Nationale : Le premier ministre présente son discours sur la situation de la nation

0
Assemblée-Nationale-Le-premier-ministre-présente-son-discours-sur-la-situation-de-la-nation

Le premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a effectué le déplacement ce jeudi 16 mai 2019 du côté de l’Assemblée Nationale. En effet, conformément à l’article 109, Christophe Joseph Marie Dabiré donne un discours sur la situation de la nation devant la représentation nationale. Quelques points constitutifs de son discours.

Assemblée-Nationale-Le-premier-ministre-présente-son-discours-sur-la-situation-de-la-nationDans son allocution, abordant le volet sécuritaire, Joseph Marie Dabiré a rendu un vibrant hommage aux forces armées nationales et aux forces de sécurité intérieure pour le combat difficile qu’elles mènent contre le terrorisme.
« Contrairement à une certaine opinion qui nous prend à partie dans cette lutte inlassable contre le terrorisme, je voudrais rappeler que nos forces armées nationales et nos forces de sécurité intérieure interviennent dans un cadre régi par la loi. Et notre pays respecte et entend respecter toutes les conventions qu’il a signées en matière de droits humains » a-t-il signifié. En outre, il relève que depuis l’éclatement du phénomène de l’extrémisme violent en Afrique de l’Ouest, le Burkina Faso a accueilli des dizaines de milliers de réfugiés. Et d’ajouter qu’aujourd’hui plus de 25 000 réfugiés habitent sur nos terres ; aussi on enregistre près de 5 000 demandeurs d’asile ainsi qu’environ 150 000 déplacés internes dus à l’insécurité et aux conflits communautaires. Pour conclure sur ce volet, le premier ministre a mentionné que les réfugiés et les déplacés venus de l’extérieur sont traités selon les conventions internationales relatives aux réfugiés et aux apatrides.

Dans le secteur de la justice
Après avoir félicité les acteurs du bon déroulement du procès du putsch du 16 septembre 2015, débuté le 27 février 2018 et toujours en cours, le premier ministre les a encouragés fortement à assumer leurs responsabilités afin que la justice demeure un instrument qui renforce l’unité nationale et préserve la paix sociale.

Par ailleurs, il a signifié que les pôles judiciaires spécialisés de lutte contre les infractions économiques et financières ont jugé 12 affaires et enregistré 125 dossiers en 2018.
S’agissant du cas particulier du drame de Yirgou, le chef du gouvernement a rassuré que les enquêtes ont évolué sur le terrain, et le gouvernement reste attentif aux sollicitations des acteurs judiciaires chargés du traitement de ce dossier, en leur apportant les appuis logistiques et financiers nécessaires.
« A ce jour, la procédure suit son cours avec plus de 160 personnes auditionnées. » a-t-il précisé.
Par ailleurs, il ajoute que l’enquête préliminaire relative à l’attaque terroriste ayant entrainé la mort du chef du village et de ses compagnons a été bouclée.

Dans le domaine de l’environnement
En matière de gestion durable des ressources forestières et fauniques, les principaux acquis de l’action publique, se rapportent :
• La mise en terre de 4,2 millions de plants et à la récupération de 7 600 hectares de terres dégradées ;
• À l’aménagement de 750 mille hectares de forêts ;
• Au financement, à travers le Fonds d’intervention pour l’environnement, de 197 microprojets d’aménagement forestiers et 32 Programmes de développement intégrés communaux, etc.
Au niveau des centres urbains, les principales réalisations se résument à :
• La finalisation de la construction de 05 centres de traitement et de valorisation des déchets plastiques à Gaoua, Manga, Dédougou, Dori, Tenkodogo et à l’équipement de 02 d’entre eux en matériels techniques ;
• Le suivi de 323 Plans de gestion environnemental et social (PGES) ;
• L’appui aux communes urbaines pour l’aménagement de 20 hectares d’espace vert et la réalisation de 114 kilomètres de plantations d’alignements.
Le développement de l’économie verte et la mise en œuvre des stratégies d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique ont permis d’engranger les acquis et innovations majeurs suivants :
• L’adoption de la stratégie nationale de création des éco-villages, le démarrage des investissements dans les éco-villages pilotes et l’identification de 271 autres villages à transformer et ;
• La mise à la disposition de 300 organisations féminines évoluant dans les filières de produits forestiers non ligneux, d’équipements et d’intrants pour un montant de 1,5 milliards de FCFA.
Notons que le premier ministre a fait le bilan de tous les domaines d’intervention de son gouvernement.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.