An 21 du drame de Sapouy : A Koudougou la mobilisation faiblit, mais la détermination reste grande

0
An-21-du-drame-de-Sapouy

Vingt-et-un (21) ans après l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo et de ses trois compagnons, les populations sont toujours dans la rue pour réclamer vérité et justice sur le dossier. A cet effet, le collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CO.D.M.P.P) et la coalition contre la vie chère, l’impunité, la corruption, la fraude et pour les libertés (C.C.V.C) du Boulkiemdé ont organisé cette marche-meeting ce Vendredi 13 Décembre 2019.

An-21-du-drame-de-Sapouy Le temps passe, la mobilisation faiblit, mais la détermination reste grande à Koudougou, ville natale du journaliste Norbert Zongo. Les Koudougoulais épris de justice étaient comme chaque année, depuis 21 ans maintenant, dans la rue pour réclamer la condamnation des auteurs du drame de Sapouy. A la question de savoir quel est l’état d’avancement du dossier, le président de la CCVC/Boulkiemdé, Madi Bonkoungou, a fait savoir qu’il avait été enterré par le régime Compaoré et refait surface avec des évolutions significatives : « En plus de l’inculpation de trois (3) éléments de l’ex RSP, à savoir le soldat Christophe Kombasséré, le caporal Wampasba Nacoulma et le sergent Banagoulo Yaro, on note avec satisfaction l’avis favorable émis par la cour d’appel de Paris, pour l’extradition de François Compaoré, reconnu comme ‘’suspect sérieux’’».

La famille de Norbert Zongo, présente à ce 21ème anniversaire, attend toujours que la lumière soit faite sur ce quadruple assassinat. « Il y a eu un petit déclic avec l’inculpation de François Compaoré, mais nous attendons que l’État français signe l’autorisation de son extradition, afin qu’il puisse venir répondre à la convocation du juge », a fait savoir Robert Zongo, frère cadet du journaliste d’investigation. Avant de se réjouir de la détermination du peuple burkinabè : « 21 ans après, ça fait quand même un peu long mais, vu la détermination et le courage du peuple burkinabè de se souvenir de cette date ; et chaque fois de faire la pression pour qu’il y ait justice pour Norbert, cela nous réconforte beaucoup ».

Au cours de cette marche qui a sillonné quelques artères de la ville de Koudougou, une halte a été faite au haut-commissariat de la province du Boulkiemdé pour transmettre le message de ce 21ème anniversaire. Là, les « marcheurs » ont été reçus par la secrétaire générale de la province qui a promis de transmettre le message aux autorités compétentes. Cette commémoration s’est achevée par une conférence publique sur le thème : « Face à la persistance de l’impunité, des crimes de sang et des crimes économiques : quelles perspectives de lutte pour la vérité et la justice pour Norbert Zongo et ses compagnons, et contre la remise en cause des droits et des libertés dans notre pays », animée par le président du CO.D.M.P.P/Boulkiemdé, Kizito Dakio.

Aziz KABORE (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.