Amélioration de l’appareil judiciaire : les acteurs se concertent

0
Amélioration-l-appareil-judiciaire-les-acteurs-se-concertent
Le ministère de la justice du Burkina Faso, et l’Union Européenne étaient en atelier le jeudi 6 juin 2019, à Ouagadougou. Cette rencontre des acteurs de la justice devra permettre de faire le bilan du Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), et de faire des reformes.

Le Programme d’Appui à la Politique Nationale de Justice (PA-PNJ), a été mis en place en 2014. Financé à 6 milliards de FCFA, par l’Union Européenne sur 5 ans, le programme vise à appuyer le gouvernement en vue d’une justice indépendante, efficace, crédible et accessible à tous. Le présent atelier consistera à capitaliser les acquis engrangés sur les 5 années et par la suite proposer des reformes en vue d’un meilleur renforcement de l’appareil judiciaire du Burkina Faso. A en croire les premiers responsables du programme, plusieurs réalisations satisfaisantes ont été faites. Au titre de l’amélioration de l’accès à la justice, nous pouvons noter la construction de 20 bureaux d’accueil des justiciables dans les tribunaux de grande instance.

Concernant les conditions de détention, des organisations de la société civile ont été appuyées dans les domaines de l’accès à la santé, l’hygiène et assainissement dans les maisons d’arrêt. Au titre de modernisation du cadre juridique et diffusion du droit, des acquis ont également été engrangés. En effet, on note un appui technique pour la relecture de lois et codes notamment le code de procédure pénale, le code de procédure civile, la loi sur les chambres criminelles et la loi sur les techniques spéciales d’enquête. Le PA/PNJ, a aussi permis de renforcement des capacités des acteurs de la justice, à travers des formations professionnelles et des équipements. Il faut retenir que le programme a contribué à l’indépendance de la justice. Comme résultat, le conseil supérieur de la magistrature a les outils pour s’instituer et exister de manière plus forte asseoir son processus de nomination des magistrats de manière autonome.

Michel Caboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.