Actualité du monde en bref du 11 octobre

0
Actualité-du-monde-en-bref-du-11-octobre

Mali : Le chef du gouvernement malien, Boubou Cissé, a officiellement installé, le jeudi 10 octobre, le Comité régional de gestion de la crise du centre du pays. Il a également rendu visite aux blessés de la dernière attaque de Boulkessi revendiquée par les jihadistes. Dans le camp militaire de Sévaré, les troupes de l’armée malienne ont accueilli le Premier par un chant militaire. C’est devant plusieurs centaines de soldats et d’officiers, assis pour un repas de corps, que Boubou Cissé a pris la parole pour rendre hommage aux blessés de guerre à qui il venait de rendre visite.

Tunisie : La campagne pour la présidentielle s’achève ce vendredi 11 octobre en Tunisie. Le second tour oppose l’universitaire Kaïs Saied, qui a obtenu au premier tour 18,4 % des voix, à l’homme d’affaires Nabil Karoui, avec 15,58 %. Le contexte est bien particulier : la justice a fait libérer Karoui, qui était en détention depuis le 23 août pour blanchiment d’argent et évasion fiscale. Ce soir, les deux candidats débattront en direct à la télévision.

Ethiopie : Le prix Nobel de la paix a été attribué ce vendredi 11 octobre au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, artisan d’une réconciliation spectaculaire entre son pays et l’Erythrée voisine. M. Abiy est récompensé « pour ses efforts en vue d’arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée », a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

Equateur : La principale organisation indigène d’Equateur a rejeté jeudi 10 octobre le dialogue avec le gouvernement de Lenin Moreno, appelant à « radicaliser les actions » de protestation contre la hausse du prix de l’essence après une semaine de manifestations qui ont fait cinq morts. Alors que le chef de l’Etat se montrait optimiste et misait sur une avancée des négociations jeudi, la tension est montée d’un cran lorsque les manifestants indigènes ont annoncé jeudi matin retenir dix policiers, qui ont finalement été libérés dans la nuit.

Syrie : L’offensive d’Ankara contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie a provoqué jeudi 10 octobre la fuite de milliers de civils face à l’avancée des forces turques et suscite un tollé international. Et M. Trump a chargé la diplomatie américaine de tenter d’arranger un cessez-le-feu entre la Turquie et les forces kurdes, selon un haut responsable américain. L’offensive d’Ankara contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie a provoqué jeudi la fuite de milliers de civils face à l’avancée des forces turques et suscite un tollé international.

Iran : Un tanker iranien a été touché ce vendredi 11 octobre par deux frappes de missile présumées en mer Rouge, à une centaine de km d’un port saoudien, dans le premier incident où un navire iranien est touché depuis une série d’attaques dans le Golfe. Cet incident survient sur fond de vives tensions entre l’Iran d’un côté et l’Arabie saoudite et son allié américain de l’autre, alors que ces deux derniers ont récemment accusé Téhéran d’être derrière des attaques contre des sites pétroliers du royaume, allégations démenties par la République islamique.

Japon : Le Japon se préparait ce vendredi 11 octobre à subir ce week-end le passage du puissant typhon Hagibis, qui a déjà entraîné l’annulation de centaines de vols et de deux rencontres du Mondial de rugby, et perturbé les qualifications du Grand Prix de F1. L’agence météo du Japon (JMA) jugeait vendredi son intensité cyclonique « très forte », soit à peine un cran de moins que le niveau maximum dans lequel il était classé précédemment.

Shanghai: Stefanos Tsitsipas, 7e mondial, a créé la surprise en éliminant le N.1 Novak Djokovic 3-6, 7-
5, 6-3, vendredi 11 octobre en quarts de finale du Masters 1000 de Shanghai dont le Serbe était tenant du titre. Tsitsipas, déjà finaliste la semaine dernière à l’ATP 500 de Pékin, affrontera Daniil Medvedev (4e) samedi pour une place en finale à Shanghai. Après la perte rapide du premier set, le Grec de 21 ans a été beaucoup plus coriace dans le deuxième, poussant le Serbe a commettre de plus en plus de fautes et à douter jusqu’à perdre sa mise en jeu et la deuxième manche.

Mireille Bailly

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.