Activité minière artisanale : L’ARM lance ses activités dans le Centre-Ouest et le Centre-Nord

0
Activité-minière-artisanale-L-ARM-lance-ses-activités-dans-le-Centre-Ouest-et-le-Centre-Nord

Le projet d’« Appui à la création d’une activité minière artisanale et à petite échelle (MAPE) responsable et légale au Burkina Faso » a officiellement lancé ses activités dans les régions du Centre-Ouest et du Centre-Nord, le Jeudi 7 Novembre 2019, à Réo dans le Sanguié. Avec sa mise en œuvre confiée à l’Alliance pour une mine responsable (ARM), ce projet vise à convertir l’activité minière artisanale et à petite échelle, en une activité responsable en respectant les normes sociales et environnementales.

« Appui à la création d’une activité minière artisanale et à petite échelle (MAPE) responsable et légale au Burkina Faso », c’est le projet financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par l’Alliance pour une mine responsable (ARM) ; qui s’est donnée pour mission de transformer le secteur minier artisanal en une activité responsable et rentable promettant un développement durable. Et pour veiller à l’atteinte de cet objectif, ledit projet a été lancé dans les régions du Centre-Ouest et du Centre-Nord, le Jeudi 7 Novembre 2019 à Réo. Ce projet dans ses zones d’intervention, selon Désiré Nikièma, coordonnateur national de l’alliance pour une mine responsable (ARM), accompagnera les artisans miniers dans trois volets : « Nous leur permettrons de s’organiser pour se conformer à la législation. Ensuite nous nous intéresserons à l’appui technique et technologique ; cela pour, permettre aux artisans miniers d’accroitre leur taux de rentabilité, tout en respectant les normes environnementales. Et le dernier volet sera de permettre aux acteurs de pouvoir intégrer un circuit légal de commercialisation. »

La finalité de ce projet, explique Mr Nikièma, est de faire en sorte que l’artisanat minier soit une activité génératrice de revenus tout en permettant de booster le développement local dans ses zones d’intervention. Mais pour y arriver, les participants conviés au lancement de ce projet estimés à la cinquantaine, composés d’artisans miniers et des représentants des compagnies minières, seront outillés pendant deux jours sur le code pour l’atténuation des risques dans l’activité minière artisanale et à petite échelle (CRAFT) qui s’engage dans un commerce formel et transparent de l’or. Outre cela, ils seront initiés sur le standard Fairmined, permettant aux mineurs artisanaux et à petite échelle (MAPE) d’adopter de meilleures pratiques afin d’accéder à un marché de l’or éthique, participant ainsi au développement durable.

Ce projet outre l’atténuation des impacts négatifs de l’artisanat minier, ambitionne de faire de cette activité un levier de développement local, s’est réjoui le haut-commissaire de la province du Sanguié, Paul de Romuald Ouédraogo, représentant le gouverneur de la région du Centre-Ouest. Au sortir de ces deux jours de formation, une plateforme de dialogue local sera mise en place.

En rappel, l’Alliance pour une mine responsable (ARM) est une organisation non-gouvernementale née en Colombie intervenant dans le secteur minier artisanal et à petite échelle en Amérique Latine, en Afrique et en Asie.

Aziz Kaboré (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.