7eme édition des JNJ : des milliers de jeunes attendus

0
Exif_JPEG_420
Les organisateurs de la Journée nationale de la jeunesse (JNJ) ont organisé un point de presse le mercredi 25 juillet 2018 à Ouagadougou. Le but de cette rencontre avec les hommes de médias est de parler de la 7ème édition des (JNJ) qui se tiendront du 1er au 5 Aout 2018.

Organisée tous les trois ans, c’est Ouagadougou qui abritera du 1er au 5 Aout prochains la Journée nationale de la jeunesse sous le thème : « recherche la paix dans le pays où je t’ai établi ». Selon le cardinal de Ouagadougou, Philippe Ouédraogo, cette activité est d’une importance capitale car à son avis, la jeunesse c’est le présent, la jeunesse c’est l’avenir. C’est pourquoi, il a exhorté l’ensemble des participants et sollicité l’effort des paroisses retenues pour le bon déroulements de cette activité.

A en croire l’aumônier, l’objectif général de ces journées est « contribuer à l’éveil de conscience et à l’engagement des jeunes, à la cohésion sociale et la consolidation de la paix ».Ainsi, plusieurs objectifs spécifiques ont été prédéfinis en vue d’atteindre l’objectif tant attendu. Ils consistent à : susciter la réflexion sur le rôle et la responsabilité des jeunes à la construction de la paix et de la cohésion sociale, inculquer aux jeunes les valeurs religieuses et africaines de promotion de la paix, outiller les jeunes à la prévention et à la gestion des conflits, susciter auprès des jeunes l’adoption de bonnes pratiques de civisme et de citoyenneté responsable et enfin favoriser le dialogue interreligieux, inter africain entre les jeunes , prier pour la paix dans la sous-région .

En outre, il a indiqué que la particularité de cette septième édition est que ces journées seront sous régionales puisque dit-il : « nous invitons les pays voisins Mali, Niger, la Cote d’Ivoire, le Sénégal…. ». L’autre particularité est que ces journées seront interreligieuses (c’est-à-dire que ces journées ne seront pas ouvertes seulement aux jeunes catholiques mais aussi à ceux des autres confessions religieuses compte tenu des défis qu’ils souhaitent relever à travers le thème).

Pour ce faire, plusieurs activités seront au programme. D’abord les activités spirituelles que sont les prières, les messes, les chemins de croix, l’adoration….. prier pour la paix, ensuite les enseignements (catéchèse, conférence publique, des causeries sur des thèmes concernant la jeunesse) et enfin un concert inter religieux et une foire (la foire va se dérouler dans l’ancien site du camp fonctionnaire en face de la cathédrale et commence dès le 1er Aout).

Pour la réussite de cette activité, l’aumônier a confié que 400 à 500 jeunes sont mobilisés pour l’organisation. Aussi, il est attendu 6000 voire 7000 participants (jeunes 15 à 40 ans). Concernant l’hébergement, les jeunes seront accueillis sur plusieurs sites notamment les écoles catholiques de kologh-naaba, de gounghin, de la paroisse Jean 23, de la Patte d’oie, de Dapoya et de la cathédrale. En sus, l’aumônier a souligné qu’à trois jours de l’évènement, un triduum est organisé c’est-à-dire trois jours de prière pour confier au Seigneur cette grande activité.

In fine, notons que la cérémonie officielle d’ouverture est prévue pour le dimanche 1er Aout à 17h30mn à la cathédrale notre Dame de l’immaculé conception de Ouagadougou.

Wendemi Annick KABORE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.