2ème Congrès ordinaire du PDC : Fadel Abdel Aziz Sérémé élu président

0
2-Congrès-ordinaire-du-PDC-Fadel-Abdel-Aziz-Sérémé-élu-président

La cérémonie de clôture du deuxième congrès ordinaire du Parti pour le Développement et le Changement (PDC) a eu lieu le dimanche 3 octobre 2019 à Ouagadougou. Pendant deux jours, les travaux des congressistes ont permis de mettre une nouvelle équipe en place chargée de porter le PDC au firmament des partis politiques.

C’est une véritable marée humaine qui a pris d’assaut le Palais des Sport de Ouaga 2000 à la cérémonie de clôture du deuxième congrès ordinaire du Parti pour le Développement et le Changement (PDC). Venus des différentes localités du Burkina Faso, les congressistes entendent donner une nouvelle feuille de route au parti pour la conquête des échéances électorales à venir. Cela s’est matérialisé par la mise en place d’un Bureau exécutif national composé de 70 membres et dirigé par Fadel Abdel Aziz Sérémé. Aussitôt installé, le nouveau président a rappelé que « le PDC s’inscrit dans l’idée de cohésion sociale, dans l’idée de bâtir une nation prospère ». Il dit mesurer l’ampleur de la tâche qui l’attend.

La tâche ne sera pas facile reconnait Fadel Abdel Aziz Sérémé mais estime tout de même que « son équipe pourra porter le PDC au firmament des partis politiques ». Déjà, il a indiqué à ses militants, les activités urgentes à mener pour favoriser le positionnement du parti. Il s’agit « du Renforcement de l’implantation du parti ; des actions visant à consolider la cohésion sociale et le vivre ensemble ; le partenariat avec les autres partis politiques ».

Au regard de la situation sécuritaire, le Parti pour le Développement et le Changement appelle à l’union de tous les fils et les filles du Burkina- Faso d’où le thème du congrès « Consolidation du ciment social, renforcement de l’unité nationale, de la stabilité et de la paix dans un contexte de mutation socio-politique de défis sécuritaires et d’ancrage de la démocratie au Burkina Faso ». Fadel Abdel Aziz Sérémé et son équipe ont réaffirmé leur soutien au Président du Faso. A en croire le président du PDC, les jeunes doivent s’inspirer de l’expérience des devanciers politiques et pour l’heure c’est le Président Roch Marc Christian Kaboré qui est le modèle.

Au cours de ce deuxième congrès ordinaire, la fondatrice du Parti pour le Développement et le Changement Saran Séré Sérémé a été faite présidente d’honneur.

M’pempé Bernard HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.