26e ÉDITION DU FESPACO : installation du comité national d’organisation

0
C’est le journaliste Yacouba Traoré qui dirigera dorénavant le comité national d’organisation de la 26e édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO 2019). La cérémonie d’installation dudit comité est intervenue ce vendredi 2 novembre 2018, à Ouagadougou.
Le présidium lors de la cérémonie d'installation du comité national d'organisation

C’est le journaliste Yacouba Traoré qui dirigera dorénavant le comité national d’organisation de la 26e édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO 2019). La cérémonie d’installation dudit comité est intervenue ce vendredi 2 novembre 2018, à Ouagadougou.

De 1969 à 2019 cela fera bientôt 50 ans d’existence du biennal de Ouagadougou. En effet, le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou célébrera son jubilé d’or de même que sa 26e édition du 23 février au 2 mars 2019, à Ouagadougou. Cette annonce a été donnée aux Hommes des médias ce vendredi 2 novembre 2018, à Ouagadougou lors de la cérémonie d’installation du comité national d’organisation. Ce comité d’organisation sera dirigé par le journaliste Yacouba Traoré. À environ 24 mois de la tenue de la 26e édition et du cinquantenaire, Yacouba Traoré et son équipe ont à peu près quatre (04) mois de dur labeur, a fait savoir le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango. « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité », c’est sous ce thème que se tiendra la 26e édition ainsi que le cinquantenaire du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO 2019).

Selon le ministre Sango, ce comité a une double responsabilité. La première est de réussir l’organisation de la 26e édition et la seconde est de réussir également l’organisation du cinquantenaire (50 ans) du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou. Voilà pourquoi, il a indiqué aux membres du comité d’organisation qu’ils ont l’obligation de faire preuve de toutes les imaginations possibles afin de faire briller ce cinquantenaire. Pour le ministre, ils doivent faire en sorte qu’à la sortie de la 26e édition et du cinquantenaire, plus personnes quelque part ne conteste le leadership du Burkina Faso en terme du pays phare du cinéma africain. Pour le ministre, ils ont été désignés de leurs compétences et expériences afin de relever les défis.

Selon le directeur général du FESPACO, Adjouma Soma, nous devons nous donner la main pour cet évènement car nous sommes tous appelés à la tâche. Et le ministre de la culture, des arts et du tourisme de témoigner l’accompagnement de son département ainsi que celui du gouvernement au comité d’organisation.
« Célébrer le cinquantenaire va nous permettre de rendre hommage aux pionniers du cinéma africain », a mentionné le président du comité national d’organisation, Yacouba Traoré. « Je travaillerai avec mon équipe pour arrêter une vision », a-t-il fait savoir.

Saaniayouor KPODA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.