Zoundwéogo : Le photo-reporter Belem Marcel expose les richesses culturelles du terroir

0
Marcel- Belem-photographe-manga
Le photographe-reporter Marcel Belem, en collaboration avec la direction provinciale des Arts, de la Culture et du Tourisme du Zoundwéogo, a organisé, du 26 au 27 juin 2019, à Manga, une exposition photographique sur les potentialités culturelles et touristiques de la province du Zoundwéogo.

 

Des clichés de chefs traditionnels, d’autorités administratives, du puits intarissable au creux du rocher de Zabtenga, des empreintes des mains de Naaba Bilgo de Nobéré sur un rocher, du puits intarissable aux vertus thérapeutiques dans le creux du baobab à Bindé et des rochers zoomorphes représentant la baleine ou le dromadaire à Béré. Ce sont là quelques figures emblématiques, éléments exotiques de la nature et objets humains propre à la province du Zoundwéogo que le preneur d’images Marcel Belem a donné à découvrir au public au cours d’une exposition photographique organisée les 26 et 27 juin 2019 à Manga sous le thème « Promotion du patrimoine culturel et touristique : un défi à relever ».

Photographe de profession depuis plus de 25 ans, Marcel Belem a confié que l’idée d’une telle activité a germé en lui après qu’il a constaté la disparition progressive de certaines œuvres culturelles de la province ainsi que la méconnaissance du grand public de plusieurs d’entre elles. « Je me suis dit qu’il fallait que je constitue des archives pour la postérité. Comme j’avais par devers moi plusieurs centaines de clichés j’ai initié ce cadre pour permettre au public de les découvrir », a-t-il expliqué.

Marcel- Belem-photographe-manga
Quelques clichés exposés

En deux jours d’exposition, M. Belem s’est réjoui d’avoir reçu des centaines de personnes qui sont reparties tout aussi agréablement surpris par la diversité des œuvres que subjugués par le caractère mystique de certaines d’entre elles. « Beaucoup de personnes étaient étonnées de savoir que toutes ces photos ont été prises dans le Zoundwéogo », a-t-il fait remarquer. Du bilan également, il a dit déploré l’attitude de certaines autorités administratives en l’occurrence les maires des communes de la province qui n’ont pas répondu présents à l’activité. Qu’à cela ne tienne, Marcel Belem, se félicite d’avoir tenu le pari d’organiser l’exposition-photos. Il a salué l’engagement de certains partenaires à ses côtés comme la direction provinciale en charge de la culture, le Bureau burkinabè des Droits d’auteurs (BBDA) et certaines autorités locales qui ont apporté leur touche pour la réussite de l’évènement. Pour les prochaines éditions, il a souhaité davantage de soutien pour réaliser une exposition encore plus attractive et instructive.

C’est aussi le vœu de Idrissa konaté, un visiteur qui ne tarit pas d’éloges à l’égard des œuvres de M. Belem. « Le travail qu’il fait est très important surtout pour nous la jeune génération. Ce genre d’initiative mérite d’être soutenu pour que notre patrimoine culturel ne disparaisse pas à l’usure », a-t-il fait savoir.

 

Largo Mamdi (Correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.