Tenkodogo : l’usine d’égrenage du coton coûtera 4 milliards 500 millions de FCFA

0
POSE-DE-LA-PREMIERE-PIERE-USINE-EGRENAGE

Le ministre du commerce de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré ainsi que les premiers responsables de Fasocoton ont procédé, le mardi 17 mars 2020, à la pose de la première pierre de l’usine d’égrenage du coton de Tenkodogo chef-lieu de la région du Centre Est. Cette usine portera à deux, le nombre d’industrie d’égrenage de Fasocoton.

 

DIRECTEUR-FASOCOTONLes producteurs du coton de la région du Centre-Est verront désormais leurs productions transformées sur place, grâce à l’usine d’égrenage de la Société Fasocoton. « Un bâtiment principal, un bâtiment annexe, une ligne d’égrenage et de stockage, des bâtiments d’habitation » tels sont les caractéristiques de l’usine d’égrenage qui sera opérationnelle en 2021, à en croire Vamissa Diompandé, Directeur Général de Fasocoton. En plus de ces caractéristiques, le Directeur Général a précisé qu’il peut avoir une possibilité d’extension qui prendra en compte le volet de l’huilerie et de la transformation du coton. Pour lui, cette usine sera la base de l’avenir du coton dans la région du Centre-Est car à terme, elle permettra de créer 200 emplois directs.

MINISTRE-DU-COMMERCEPour la réalisation de l’usine d’égrenage, Fasocoton bénéficie de l’accompagnement de l’État à travers la mise à disposition d’un terrain d’une superficie de 30 hectares. A travers cette usine « la stratégie nationale d’industrialisation est en marche, la transformation de nos matières premières de plus en plus sera une réalité » s’est réjoui Harouna Kaboré Ministre du Commerce de l’industrie et de l’artisanat. A l’entendre, la transformation de nos matières premières locales est une priorité pour le gouvernement, et cela occupe une place importante dans le Plan National de Développement économique et social (PNDES).

Le premier responsable du secteur l’industrie voit déjà l’avantage de cette usine pour les producteurs du coton de la région du Centre-Est. « Cela permettra le ramassage un peu plus rapide du coton ainsi que l’égrenage sans oublier l’achat du coton à temps » a-t-il dit. Le souhait d’Harouna Kaboré est que cette usine favorise la création d’autres unités industrielles car dit-il, « 90% de nos huileries viennent de la graine du coton ».

Les autorités de la région du Centre-Est par la voix du premier responsable du conseil municipal ont remercié les responsables de Fasocoton pour l’installation de l’usine dans leur localité et se sont engagés à accompagner la société dans le processus de la réalisation de l’entreprise.

L’usine d’égrenage du coton de Tenkodogo coûtera 4 milliards 500 millions de FCFA et permettra à Fasocoton d’augmenter sa capacité de 70 000 tonnes.

M’pempé Bernard HIEN

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.