Sud-Ouest: des plaques d’immatriculations remises aux usagers

0
Sud-ouest-gaoua-immatriculations-biométrique-burkina
La direction régionale des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière du sud-ouest a procédé le vendredi 09 aout 2019 à la remise symbolique des nouvelles cartes grises et des plaques d’immatriculations biométriques. Cette cérémonie vise à informer et à sensibiliser les populations de la région du début effectif des opérations des nouvelles immatriculations. 

Les numéros d’immatriculation des engins tels que les véhicules, les motos, les tricycles passent de province en région. Avec le système biométrique, la région du Sud-Ouest porte le numéro 13 suivant le classement des régions du Burkina Faso. Le top départ des opérations de renouvellement des immatriculations des moyens roulant de l’Etat et des particuliers a été fait par les autorités régionales le 09 aout 2019.

Aboubacar Traoré secrétaire régionale du Sud-Ouest représentant le gouverneur du sud-ouest a affirmé «qu’avec la technologie qui est avancée aujourd’hui, on a constaté qu’il y a une floraison parallèle de ces pièces qui était en train de prendre du terrain. C’est pour cela que nous sommes en train de passer à l’étape biométrique pour ces différents documents et matériels à savoir les cartes grises, les permis de conduire et les plaques d’immatriculations. » .

Maintenant, avec le système biométrique les plaques d’immatriculation des véhicules particuliers changent de couleur et deviennent jaune tandis que pour l’Etat reste inchangé.

Pour rentrer en possession de ces nouvelles plaques d’immatriculation, il faut un certain nombre de document à toute personne qui dispose un moyen roulant.

Pour Abdoulaye Sino directeur régional en charge des transports du sud-ouest toute personne qui possède un moyen roulant doit fournir les pièces suivantes : « la quittance de la carte grise à six mille francs (6000FCFA), la quittance de la plaque qui coûte 10 .000FCFA , plus l’originale de la carte grise, un timbre de 200FCFA , la CNIB et des formulaires à retirer auprès des régisseurs des recettes ».

 

Victorien DIBLONI (correspondant)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.