SOLIDARITE : LA FONDATION « BRAS OUVERT » LANCE UN APPEL A SOUTIEN

0
A l’occasion de la journée de la solidarité instituée par la fondation « bras ouvert », l’équipe de Fasopic est allé à la rencontre des responsables de cette structure afin de mieux connaitre les activités qu’elle mène ainsi que les difficultés qu’elle rencontre dans son fonctionnement.

FASOPIC (FP) : Présentez-vous à nos internautes.

Ayte Abla Reine (AAR) : Je me nomme Ayte Abla Reine membre de la fondation « bras ouvert ». J’interviens dans le domaine de management de la fondation.

FP : Présentez nous la fondation « bras ouvert »

(AAR) : « Bras ouvert » est une fondation à but non lucratif qui œuvre dans la promotion de l’éducation des enfants à travers la culture et contribue à la lutte contre la pauvreté au niveau des enfants.

FP : Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier de l’œuvre charitable de la fondation ?

AAR : Peut bénéficier de l’aide de la fondation, les enfants dont l’âge est compris entre 1 à 17 ans qui vivent dans la précarité, qui n’arrivent pas à avoir ne serait-ce qu’un repas par jour. Aussi les enfants qui ont le goût de l’art et qui n’ont pas été à l’école faute de moyens financier.

FP : Combien d’enfants bénéficient du soutien de « bras ouvert » ?

AAR : La fondation héberge, nourrit et prend en charge 21 enfants tout sexe confondu. Pour les activités que nous organisons certains enfants du quartier viennent par moment s’ajouter à ceux dont nous avions déjà la charge. Cela fait que parfois nous sommes confronté à certaines difficultés.

FP : Quelles sont métiers que vous apprenez aux enfants ?

AAR : Pour l’épanouissement des enfants, nous leur enseignons l’art plastique plus précisément la peinture, le chant, la danse, le conte et le théâtre.

FP : La fondation « bras ouvert » rencontre telle des difficultés ?

AAR : Merci pour l’opportunité que vous nous donnez de nous exprimer. L’association « bras ouvert » est confronté à des difficultés financières et matérielles. Actuellement les toilettes sont en t mauvais états, les matelas et le matérielle artistique aussi sont très usées.

FP : En cette journée de la solidarité, quel appel avez-vous à l’endroit des nos internautes ?

SOS, c’est le message que nous lançons à toutes les personnes désireuses nous apporter leurs soutiens. Les enfants ont besoin de nous. Nous somme situé au quartier Goughin de la ville de Ouagadougou. Nos coordonnées www.fondation –brasouverts.com ; téléphone 72405549.

 

Mireille Bailly(stagiaire)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.