Situation sécuritaire au Burkina Faso : Le MDNAC s’implique

0

Le ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants a organisé un atelier de mise en œuvre des recommandations de l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire. L’ouverture des travaux a eu lieu le jeudi 11 octobre 2018 à Ouagadougou.

Cette rencontre sera consacrée à la recherche et à l’examen de solutions, pour mettre en œuvre avec succès les recommandations de l’Assemblée Nationale sur la situation qui prévaut actuellement au Burkina Faso. « Depuis 2016, le Burkina Faso est attaqué de toutes parts, par des ennemis de notre peuple à travers des actions terroristes menées sur le territoire national notamment au Nord et à l’Est. Ces attaques ciblent les forces de défense et de sécurité, les représentants de l’Etat, les membres de l’Administration, les leaders d’opinion » a laissé entendre Jean Claude Bouda, ministre de tutel de la Défense Nationale et des Anciens Combattants.

Ainsi face à l’insécurité grandissante et préoccupante pour tous les burkinabè et usant des prérogatives que lui confère la Constitution, l’Assemblée Nationale a organisé du 12 au 24 septembre 2018 une session extraordinaire consacrée à la situation sécuritaire. De cette session 14 recommandations ont été retenues après avoir auditionné le chef du gouvernement et ses 13 ministres. Ce sont entre autre, renforcer le dispositif de défense et de sécurité le long des frontières, réintroduire la formation militaire dans le service national de développement, mettre en place un organe autonome doté d’une personnalité morale et d’une autonomie financière pour gérer le Plan d’urgence pour le sahel pour une meilleure coordination des actions. Tel est l’objectif du présent atelier, à travers lequel les acteurs de la défense et de la sécurité vont réfléchir autour de la mise en œuvre des recommandations qui incombe leur département.

En effet deux jours durant ces acteurs travailleront avec pour seul mobile d’apporter des réponses idoines à ces questionnements, à travers l’identification d’une part des recommandations dont la mise en œuvre implique le département de la défense et de la sécurité et d’autres parts des actions à mener dans cette optique.

Annick Wendemi Kaboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.