Riposte COVID-19 : Nestlé Burkina aussi dans la bataille

0
RIPOSTE-COVID-NESTLE-APPORTE-SA-CONTRIBUTION

La société Nestlé Burkina a remis des produits alimentaires d’une valeur de 11 millions de francs CFA au ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, ce lundi 4 mai 2020, dans la ville de Ouagadougou.

Le don composé essentiellement de produits alimentaires est destiné aux personnes vulnérables, dans ce contexte marqué par la pandémie de la maladie à coronavirus. « Cela marque le début de plusieurs actions que la société mènera pour soutenir la communauté burkinabè », a indiqué l’administrateur général de la société Nestlé Burkina, IBBEKEN Stefan. A l’entendre, il y a trois initiatives principales en vue. Il s’agit notamment de la distribution des kits de produits alimentaires au profit des personnes démunies, de la mise à disposition de dispositifs de lave-mains dans quelques écoles, et enfin la mise à disposition de trois respirateurs pour un centre de santé.

Cette charité de bonne volonté va s’élever à environ 70 millions de francs CFA, selon l’administrateur général de Nestlé Burkina. « C’est une manière pour nous de marquer notre soutien au gouvernement dans sa lutte contre le COVID-19 », a-t-il déclaré, avant de rassurer que Nestlé Burkina reste engagé pour assurer la disponibilité de produits alimentaires accessibles aux familles vulnérables, afin de leurs permettre de s’alimenter sainement dans cette crise sanitaire.

LA-MINISTRE-DE-LA-FEMME-DIT-MERCI-AUX-DONATEURSLa ministre en charge de la solidarité nationale, Laurence Marchal/Ilboudo quant à elle, a salué le geste à sa juste valeur. De ses explications, il s’agit du lait qui va contribuer à enrichir l’alimentation des enfants et surtout celle des femmes allaitantes. Tout en remerciant Nestlé Burkina pour cet élan de générosité, Laurence Ilboudo a rassuré que ces dons iront illico presto, chez les bénéficiaires. Mais si « dans quelques semaines, Nestlé Burkina a besoin de savoir où et qui a bénéficié de ses dons, il pourrait nous le faire savoir. Et nous sommes dans l’obligation de lui rendre compte par rapport aux dons recueillis », a dit la ministre Ilboudo.

Nicolas Bazié

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez laisser un commentaire
Veuillez entrer votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.